Connectez-vous S'inscrire






Archives

Le Forum Social Mondial s’ouvre à Caracas, au Vénézuéla.

| Mercredi 25 Janvier 2006

Le Forum social mondial (FSM) s'est ouvert mardi 24 janvier à Caracas (Venezuela). Pendant six jours auront lieu de nombreux événements culturels et des débats sur fond de changement politique latino-américain.



Le Forum social, événement qui a débuté en 2001 à Porto Alegre (Brésil), a enregistré plus de 67.000 participants. Cette année, pour la première fois, le Forum social a lieu dans trois lieux et sur trois continents différents. Après Bamako (Mali) et l’Afrique la semaine dernière, c’est au tour de Caracas (Venezuela) et l’Amérique latine, puis suivra la ville de Karachi (Pakistan) et le continent asiatique (fin mars).

Sur fond de changement politique

Le forum intervient dans un contexte où nombre de pays d’Amérique Latine virent à gauche en rejetant les politiques économiques néo-libérales appuyées par les Etats-Unis. Dernièrement c’est Evo Morales, premier président indien de Bolivie, qui a pris ses fonctions.

La manifestation se veut indépendante mais une grande partie de l'attention y sera portée à H. Chavez, lequel surnomme Bush "M. Danger" et considère le socialisme comme le moyen de redresser le niveau de vie des couches pauvres dans son pays exportateur de pétrole.

Hugo Chavez, qui dit volontiers s'inspirer de Simon Bolivar, héros de l'indépendance sud-américaine, recherche des alliances commerciales et énergétiques avec ses voisins dans le but délibéré d'affaiblir l'influence de Washington dans la région.
Les autorités américaines rejettent les accusations de Chavez qu'elles cherchent à renverser. Elles rétorquent en revanche que l'action de l'ancien parachutiste et de son allié cubain ont un effet déstabilisateur sur d'autres pays sud-américains.

Débats autour de 6 thèmes principaux

Les débats seront axés selon 6 thèmes principaux: Pouvoir, politique et luttes pour l’émancipation sociale ; Les stratégies impérialistes et la résistance des peuples ; Les Ressources et droits pour la vie: alternatives au modèle prédateur de civilisation ; Les diversités, identités et cosmovisions en mouvement ; Le travail, exploitation et marchandisation de la vie et la Communication, culture et éducation: dynamiques et alternatives pour la démocratisation.

Le FSM proposera jusqu'à dimanche quelque 2.000 manifestations (séminaires, discours et concerts). Danielle Mitterrand, l'épouse de l'ancien président français, viendra notamment s'exprimer.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu