Connectez-vous S'inscrire






Archives

Le Caire reçoit le congrès islamique mondiale

Rédigé par Dramé Ibrahima | Lundi 3 Mai 2004

Le week-end dernier, avait lieu au Caire les dernieres allocutions du congrès internationale sur la tolérance en islam réunissant des dignitaires religieux de 63 pays musulmans. Présidé par le ministre égyptien des Waqfs (biens religieux), la conférence a donné l'occasion aux différents savants du monde musulman de dénoncer avec ferveur le térrorisme pratiqué au nom de l'Islam, et prôner les valeurs de paix et de tolérance. Les différentes interventions ont fustigé le terrorisme d'Etat du gouvernement israëlien, ainsi que les dramatiques conséquences de l'occupation de l'Irak par les forces américaines.



Le week-end dernier, avait lieu au Caire les dernieres allocutions du congrès internationale sur la tolérance en islam réunissant des dignitaires religieux de 63 pays musulmans. Présidé par le ministre égyptien des Waqfs (biens religieux), la conférence a donné l'occasion aux différents savants du monde musulman de dénoncer avec ferveur le térrorisme pratiqué au nom de l'Islam, et prôner les valeurs de paix et de tolérance. Les différentes interventions ont fustigé le terrorisme d'Etat du gouvernement israëlien, ainsi que les dramatiques conséquences de l'occupation de l'Irak par les forces américaines.

Hamid Zaqzoug, ministre égyptien des Waqfs a 'exprimé sa profonde inquiétude et sa vive condamnation des opérations terroristes qui ont frappé par intermittence des pays arabes et islamiques, notamment en Arabie saoudite'. M.Abbès Jirari a quant a lui appelé tous les pays afin de lutter contre le 'fléau' du terrorisme.

Dénonciation des injustices et du terrorisme.

Les différents intervenants ont également montré leurs inquiétudes quant à la question irakienne et les conséquences désastreuses de la politique hasardeuse de la coalition anglo-américaine. La conférence a déploré 'l'état d'anarchie qui prévaut sur le plan de la sécurité en Irak après l'occupation anglo-américaine et les destructions et les morts qui en ont découlé'.

Dans son allocution intitulée 'la paix et le guerre dans la vision de l'Islam', il a présenté comme principales causes du terrorisme et de la violence: la pauvreté, le chômage, l'njustice... Selon lui, cette lutte contre le terrorisme doit considérer le problème palestinien. M.Jirari a souligné que la crise 'ne peut être résolue que dans le cadre d'une solution permanente, juste et susceptible de garantir au peuple palestinien sont droit à établir son Etat et à vivre en sécurité'. Il a estimé que face au florissement des foyers de terrorisme de part le monde, une reflexion était nécessaire pour 'comprendre ce qui se passe'. Une reflexion qui se présente aujourd'hui comme indispensable pour mettre fin à un 'recours à la violence comme moyen de régler les problèmes aussi difficiles soient-ils'. Dans un communiqué publié au terme de la conférence ont été dénoncé 'les agissements sauvages du gouvernement israélien contre le peuple palestinien, ainsi que l'assassinat de dirigeants palestiniens et la construction de la barrière de séparation'.

Dans un ton beaucoup moins 'complaisant', L'Organisation de la conférence islamique qui avait lieu le 22 avril en Malaisie a fustigé le soutien de Bush à la politique destructrice d'Ariel Sharon, notemment le soutien américain au plan israélien de retrait de Gaza jugé insuffisant. Dans son discours d'ouverture, le premier minitsre malaisien Abdullah Ahmad Badawi a condamné avec ferveur Israël : 'La terreur infligée aux Palestiniens par Israël commence vraiment à revêtir les caractéristiques des atrocités que les Juifs eux-mêmes avaient jadis subies', a-t-il lancé. Il a également appelé les conférenciers a réflechir à d'autre solution pour le retour de la paix en palestine : Si les gouvernements ne sont pas en mesure de le faire, peut-être est-il temps d'instaurer un 'mouvement populaire mondial qui porterait le drapeau de la Palestine', a-t-il suggéré.

Islam, religion de paix.

Un communqué du congrès du Caire a appelé les médias occidentaux a cessé de faire l'amlgame entre le terrorisme et le Jihad.

Le vice président du Haut conseil islamique bahreini M.Ben Hamad Al Khalifa a estimé que le monde musulman se devait de montrer au monde entier que l'Islam est une religion de paix, de justice et d'équité. Concernant les droits des femmes, le Dr Fouzia El Achmaoui a souligné que l'Islam a donné des droits aux femmes sans précédents dans les autres sociétés. M.Bouamrane Cheikh, président du haut conseil islamique a lui présenté l'humanisme et la tolérance du leader muslman l'Emir Abdelkader.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu