Connectez-vous S'inscrire






Société

Le 11 Septembre, civilisés contre barbares?

Rédigé par Mom Nicolas | Mercredi 11 Septembre 2002

Un an après les attentats, l’ensemble des média appelle au souvenir du 11 septembre, à l’immoralité de cet acte, à la souffrance du peuple américain, par des images diffusées en boucle, par la criminalisation d’une certaine branche de l’espèce humaine. Justifiant ainsi dans l’ensemble du monde un certain nombre de guerres, d’exactions commises au nom de la lutte anti terroriste.



Le 11 Septembre, des images d’hommes et de femmes apeurés, paniqués, couverts de poussières. Des êtres épris de désespoirs sautent dans un dernier élan du « WTC » pour s’écraser au sol… Des tours qui s’effondrent. A ce drame, une sympathie internationale se mobilise, des « nous sommes tous américains » parcourent les rues, un sentiment d’apocalypse, d’injustice se ressent dans les cœurs… La vengeance s’exprime, le patriotisme américain éclate. Un an après les attentats, l’ensemble des média appelle au souvenir du 11 septembre, à l’immoralité de cet acte, à la souffrance du peuple américain, par des images diffusées en boucle, par la criminalisation d’une certaine branche de l’espèce humaine. Justifiant ainsi dans l’ensemble du monde un certain nombre de guerres, d’exactions commises au nom de la lutte anti terroriste.

 

 

Des sous hommes 

Oussama Ben Laden, emblème du terrorisme islamiste, auteur de l’attentat commis à l’encontre du WTC, paraît comme le sauveur des musulmans. Il va de soi que tout être réfléchit se doit de  condamner cet attentat, comme tout être réfléchit se doit de ne pas condamner, juger, tout une civilisation, tout une pensée, tout un mode de vie qu’est l’Islam, et qui doit se protéger de cette tentation (si simpliste soit elle) d’amalgamer barbare et musulman. Le siècle des lumières, fierté de la civilisation occidentale, a toujours combattu des idées « toutes faites », toute pensée « préconçue » et pourtant…

Au pamphlet d’Oriana Fallaci, à l’émergence de pseudo intellectuels prétendant tout connaître de l’Islam, certains média  ont laissé libre court à leur fantasme d’un monde binaire où il y avait, comme l’a si bien dit Mr Berlusconi, un occident civilisé en face d’un « islam barbarisé ».

« On voit alors passer en boucle sur les ondes « des spécialistes auto proclamés du terrorisme, de l’intégrisme ou du ben benladénisme », dont certains « distillent à l’antenne une idéologie d’extrêmes droites », comme le pointe Gilles Kepel dans son dernier livre, chronique d’une guerre d’orient. » soulève Xavier Ternissien dans son article écrit dans Le Monde du 11 Septembre 2002.

Et les exemples continuent à foisonner. Pas plus tard que Lundi 9 septembre, l’émission Mots croisés n’a pas hésité à criminaliser toute femme portant le voile, tout musulman pratiquant sa religion, priant cinq fois par jour… Comme si un « Oussama Ben Laden sommeillait en eux ». De même, les présentateurs ont incriminés Tariq Ramadan d’une manière plus que douteuse. Cet intellectuel suisse de confession musulmane fut fustigé d’ « intégriste » (de maniére implicite). Ayant pourtant fréquenté plus d’une fois des plateaux télévisés, sur France 2 et France 5, ainsi que de nombreuses ondes radios tel que France culture, radio Orient. Pourquoi ne pas l’avoir invité ? Pourquoi aucune des personnes présentes n’étaient aptes ou qualifiées à parler réellement d’islam, apparemment moteurs de tous les maux ? 

Pour comprendre réellement les événements du 11 septembre, il faut arrêter de penser que seul la réflexion n’appartient qu’à une seule civilisation, pire qu’à une seule catégorie d’homme car force est de constater que les musulmans, tels qu’on les définis dans ce genre d’émission sont des barbares inaptes à réfléchir, ne pensant qu’à combattre le mal par les armes, appelant sans cesse à la guerre sainte. Mot pourtant repris, soit dit en passant, sous le terme de « croisade » par le président de la « plus grande démocratie du monde ».

 

 

Un terrorisme civilisé.

Faire le bilan d’une année après le 11 septembre, où en sont les américains ? Où en est le monde ?

Un mois plus tard, c’est l’Afghanistan bombardés, des dommages collatéraux déplorés, des excuses déclarées…mais un peuple meurtri. Un des pays les plus pauvres du monde attaqué par la première puissance militaire. Les talibans écrasés, « des centaines d’hommes croupissent, encagés, sur la base de Guantanamo, sans qu’on entende les protestations des consciences humanitaires ». Et que dire des conteneurs où ont péri asphyxié des centaines d’hommes, sous la responsabilité américaine ? Ainsi que du mariage bombardé, par erreur, faisant état de 48 morts et de 118 blessés ? Sans parler de l’embargo imposé à l’Irak, faisant des milliers de victimes enfants, chaque jour souffrant de mal nutrition mais aussi de maladie faute de médicament, attendant le jour fatidique de la future intervention américaine !

 

Arafat est notre Ben Laden 

La guerre d’Afghanistan, quasi terminée, le président Bush a oublié sa promesse faite d’un Etat palestinien, laissant libre cours à des exactions israéliennes dans Djénine, Naplouse, Ramallah… Prétextant une lutte anti terroriste.

 « Arafat est notre Ben Laden » s’était aussitôt exclamé Ariel Sharon, le premier ministre israéliens, légitimant ainsi aux yeux de la communauté internationale sa stratégie carnassière… «D’autant que l’attaque contre Bagdad (prévu par Bush) s’accompagnera de l’expulsion définitive des palestiniens, exode qui parachèvera celui de 1948. Dans le fracas de la bataille, dans le déchaînement de la propagande, l’opération passera inaperçue. Aujourd’hui assoupies, les consciences seront alors anesthésiée » prévient Michel Del Castillo dans Le Monde du 11 Septembre.

        

Et en Tchétchénie, où en sommes nous ? Que dire du soutien de notre président Chirac à la politique d’extermination, si souvent dénoncée, du peuple tchétchène ?

 

Certes condamnons les attentats commis à New York, mais n’oublions pas toutes les autres formes de terrorismes passées sous silence…  





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu