Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Le blocus de Gaza frappe aussi les poètes

Rédigé par MRAP | Samedi 10 Mai 2014



Ziad Medoukh, directeur du département de français de l’université Al ­Aqsa de Gaza en Palestine, poète et écrivain d’expression française, a gagné le premier Prix de poésie au Concours Europoésie 2014 et le premier prix de la Francophonie.

Il devait recevoir en personne son prix à Paris, ce samedi 10 mai 2014, lors d'une cérémonie organisée dans la capitale française.

Malgré les efforts du Consulat de France à Jérusalem, le poète ne pourra hélas pas sortir de Gaza, à cause du blocus israélien qui enferme les Gazaouis dans une prison à ciel ouvert.

Depuis plus de sept ans, les Gazaouis subissent un blocus qui viole le droit international. Outre les conditions de vie inhumaine de plus de 1,7 million d'hommes, de femmes, d'enfants privés de tout, des centaines d’étudiant ont perdu leurs bourses et inscriptions aux universités étrangères et des dizaines d’universitaires ne peuvent participer à des conférences et rencontres scientifiques à l’étranger.

A l'heure où en France, la circulaire « Alliot-­Marie » qui demande aux « Parquets d’engager des poursuites contre les personnes appelant ou participant à des actions de boycott des produits déclarés israéliens » est toujours en vigueur, le MRAP s'indigne d'un blocus qui emprisonne même les poètes et face auquel la « communauté internationale » garde le silence.

Paris, le 10 mai 2014.




Loading














Recevez le meilleur de l'actu