Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

#LaFouilleDeLaHonte : scandale autour du contrôle policier humiliant d'un handicapé (vidéo)

Rédigé par | Mercredi 4 Mai 2016



#LaFouilleDeLaHonte : scandale autour du contrôle policier humiliant d'un handicapé (vidéo)
Une vidéo constatant un contrôle d’identité humiliant fait le buzz cette semaine sur les réseaux sociaux. La vidéo, filmée avec un téléphone portable et postée mardi 3 mai sur Facebook, montre un homme handicapé, sans jambes, au sol sur un quai de la Gare de Lyon à Paris. Il est entouré de trois policiers ; son pantalon, ses prothèses, ses chaussures, sa béquille et quelques effets personnels sont éparpillés autour de lui.

Les agents lui tournent le dos puis s’en vont, ignorant les appels de Jean-Didier Bakekolo. Celui-ci filme la scène qui s'est produite la scène lundi 2 mai.

L’homme handicapé se nomme François Bayga. Contacté par France 24, il raconte que avoir été contrôlé par la police sur le quai. Il affirme que ses papiers d’identité sont en attente à la préfecture. « Ils m’ont alors répondu que je n’avais rien à faire dans la gare. Je leur ai donné mon téléphone, ma carte AME (aide médicale d’État, ndlr) et ma carte d’inscription à mon club de rugby en fauteuil roulant », détaille-t-il.

La situation aurait dégénéré lorsque les agents ont accusé François Bayga d’avoir volé le téléphone qui était en sa possession, « j’ai commencé à m’énerver, je ne comprenais pas ce qu’ils voulaient. J’ai été plaqué contre le mur et tandis que je me débattais l’un des policiers me tirait la jambe. Il voulait savoir ce que j’avais sur moi, je leur ai dit plusieurs fois : "Ce sont des prothèses". »

Excédé, il se serait alors mis au sol afin de retirer ses prothèses. Les policiers lui ont alors rendu ses affaires avant de tourner les talons. « Je me suis senti complètement humilié », résume le joueur amateur de rugby. A la fin de la vidéo, on le voit soupirer et témoigner au témoin de la scène que les policiers l’ont qualifié de « nègre ».

Les réactions sur les réseaux sociaux ont été vives autour du hashtag #LaFouilleDeLaHonte. Contacté par Saphirnews, Stop le contrôle au faciès (SCAF), dont des membres se sont rendus à la Gare de Lyon pour y glaner des informations, a annoncé qu’il va solliciter le Défenseur des droits afin qu'il se saisissent de l'affaire.* Les militants espèrent prochainement appuyer une action en justice afin de pouvoir obtenir une copie de la vidéosurveillance. « Nous craignons que les images soient détruites », nous explique une membre de l'association.

Selon Jean-Didier Bakekolo, François Bayga aurait survécu à un accident de train et a dû se faire amputer. La préfecture de police n’a pas souhaité commenter la vidéo polémique, en revanche, elle incite la victime à porter plainte si elle estime avoir été victime de maltraitance.

*Mise à jour : Le Défenseur des droits a fait savoir qu'il a bien été saisi par le collectif SCAF et qu'il a entamé l'instruction.

Lire aussi :
Manifestations et incidents après le tabassage d’un lycéen par la police (vidéo)
Contrôles au faciès : un rapport pour alerter le gouvernement sur les maux du déni
L’État français justifie le contrôle au faciès des Noirs et Arabes
Un guide d’action contre les contrôles au faciès lancé




Loading












Recevez le meilleur de l'actu