Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

La sagesse du Président de la République s’impose à tous

Rédigé par Dr Dalil Boubakeur,Recteur de la Mosquée de Paris | Dimanche 12 Février 2006



La Grande Mosquée de Paris se réjouit de la déclaration de Monsieur Jacques CHIRAC, Président de la République, du mardi 7 février 2006, qui a appelé à l’apaisement et aux sens des  responsabilités de chacun. La sagesse du Président de la République s’impose à tous.

 

Il est vrai que les musulmans de France ont été profondément atteints dans leurs convictions intimes par la publication des caricatures du Prophète et l’exploitation éhontée dont elles ont fait l’objet. Nier cette atteinte est une manière d’ignorer la réalité du sentiment religieux. Les musulmans sont prêts pour tout débat d’idées ; mais ils sont blessés par cet affichage irrespectueux du mépris.

 

La question du recours à la justice est posée car le juge est là pour défendre les atteintes à la loi. Mais la réponse judiciaire ne connaît pas la même réactivité que le flot d’attaques qui chaque jour se déverse sur une communauté qui n’aspire qu’à la paix et à la sérénité de l’esprit. Par ailleurs, un musulman construit sa vie dans le respect à autrui : c’est une expression noble de l’esprit de responsabilité.

 

La Grande Mosquée de Paris ne peut ignorer ni les risques de troubles dans la société, ni les conséquences internationales. Aucun débat ne peut justifier que soit créé un danger pour les personnes. Aujourd’hui, l’heure est au recueillement et à la réflexion. Il s’agit de trouver dans la sérénité le meilleur chemin pour rétablir la dignité du rapport humain, perdu ces jours-ci.

 

Les polémistes peuvent faire subir beaucoup aux musulmans, mais ils ne parviendront pas à leur dicter leurs réponses. Si, pour être entendue, la Grande Mosquée de Paris doit emprunter la voie judiciaire, elle le fera selon le calendrier et les procédés qui lui paraîtront les plus adaptés. L’importance des enjeux est incompatible avec une décision prise dans l’urgence.

 

La perfidie de l’attaque vise à enfermer les musulmans de France sur un terrain qui n’est pas le leur. Les musulmans ont d’autres préoccupations et d’autres rendez-vous, beaucoup plus nobles. Ils donneront, le temps venu, la meilleure réponse à ce qui, à l’échelle de l’histoire, ne restera qu’une provocation sans contenu.

      

Face aux tensions qui n’ont cessé d’empirer, la Grande Mosquée de Paris appelle les musulmans de France au calme, à ne pas céder aux provocations et à toutes actions susceptibles de troubler l’ordre public. L’enjeu des musulmans de France est de retrouver les voies de la compréhension mutuelle. Quant aux médias, ils ne peuvent à la fois regretter la réserve des grandes associations musulmanes de France et flatter systématiquement les extrémistes de tout bord pour en faire leurs interlocuteurs privilégiés.

 

Aucun extrémisme, d’un côté ou de l’autre, ne parviendra, c’est notre certitude, à dénaturer le sens du vivre ensemble et encore moins à opposer Islam et société française qui vivent aujourd’hui, et depuis la fondation de la Grande Mosquée de Paris, dans une estime réciproque et une très haute symbolique nationale.

 






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu