Connectez-vous S'inscrire






Archives

La résistance palestinienne signe une trêve de trois mois

Rédigé par Bamba Amara | Jeudi 26 Juin 2003

Un haut dignitaire palestinien, membre du Fatah, a fait savoir que les principaux mouvements palestiniens (le Hamas, le Djihad islamique et le Fatah) ont signé hier, mercredi, un accord visant à suspendre leurs opérations anti-israéliennes pour une période de trois mois. Une trêve inespérée qui offre des chances de nouvelles négociations autour de « la feuille de route », le dernier plan de paix proposé par les Etats-Unis, la Russie, l’Europe et les Nations Unis.
Ce lundi 24 juin à Shouneh (Jordanie) M Colin Powel, Secrétaire d’Etat américain a paris part au Forum Economique Mondial. Durant cette rencontre, il a réaffirmé la volonté américaine de résoudre le conflit israélo-palestinien qui risque d’embraser toute la région déjà déstabilisée par la situation en Irak.



Un haut dignitaire palestinien, membre du Fatah, a fait savoir que les principaux mouvements palestiniens (le Hamas, le Djihad islamique et le Fatah) ont signé hier, mercredi, un accord visant à suspendre leurs opérations anti-israéliennes pour une période de trois mois. Une trêve inespérée qui offre des chances de nouvelles négociations autour de « la feuille de route », le dernier plan de paix proposé par les Etats-Unis, la Russie, l’Europe et les Nations Unis.

Ce lundi 24 juin à Shouneh (Jordanie) M Colin Powel, Secrétaire d’Etat américain a paris part au Forum Economique Mondial. Durant cette rencontre, il a réaffirmé la volonté américaine de résoudre le conflit israélo-palestinien qui risque d’embraser toute la région déjà déstabilisée par la situation en Irak.

 

Une trêve de trois mois, une chance à la feuille de route

 « La feuille de route » qui prévoit la création d’un Etat palestinien d’ici 2005 semble faire avancer les protagonistes du conflit israélo-palestiniens vers de nouvelles négociations de paix. Au terme du Forum Economique Mondial, M. Colin Powell se félicitait des progrès accomplis. Il s’est dit confiant pour la poursuite du processus de paix.

M. Ariel Sharon n’ayant politiquement pas intérêt à ce que ce plan de paix aboutisse, a émis des conditions auxquelles l’Autorité Palestinienne oppose ses exigences et que le Hamas a rejetées.

Suite au ballet diplomatique de ces derniers jours, un haut responsable du Fatah, l’organisation président par Yasser Arafat, le Hamas, le Djihad islamique et le Fatah ont signé hier un accord visant à suspendre leurs opérations armées pour une période de trois mois. Une trêve qui ouvre le champ à la diplomatie et laisse espérer de nouvelles lueurs d’espoir pour une paix tant rêvée.

 

L’armée israélienne a multiplié ses provocations

 

Les propos du Secrétaire d’Etat américain à  Shouneh avaient été mis à mal par le vaste coup de filet mené par l’armée israélienne la nuit suivante à Hébron alors même que les négociations entre palestiniens et israéliens semblaient sur le point d’aboutir. Cette vaste opération s’est soldée par l’arrestation de 150 palestiniens. L’Autorité Palestinienne a condamné l’opération qui met le feu aux poudres et illustre la réticence israélienne à la création d’un Etat palestinien.

 

Alors que israéliens et américains exhortaient la résistance palestinienne à cesser toute action armée, l’armée israélienne multipliait les provocations comme la poursuite d’assassinats de personnalités politiques palestiniennes. Une attitude qui confortait le Hamas dans son choix de poursuivre les opérations armées. La région semblait donc s’enliser dans une spirale infernale au grand mécontentement des américains qui redoutent que le conflit ne s’étende à l’ensemble des pays avoisinants.

En obtenant une trêve dans le Proche Orient, les américains espèrent détourner l’attention de la communauté internationale sur l’absence, jusqu’alors observée, d’armes de destruction massive en Irak. Les affrontements récents entre les troupes américaines et des éléments de la résistance irakienne ont démontré que la situation était loin d’être maîtrisée sur le territoire irakien.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu