Connectez-vous S'inscrire






Votre revue de presse

La religion recule aux Etats-Unis

Rédigé par pouf.badaboum@gmail.com | Mardi 10 Mars 2009

La religion recule aux Etats-Unis avec un doublement depuis 1990 de la proportion d'Américains qui se disent agnostiques dans un pays qui reste chrétien à 76% et où les protestants évangéliques sont de plus en plus nombreux, selon une vaste enquête universitaire.



L'enquête American Religious Identification Survey, menée auprès de 54.000 adultes en 2008 par l'Université Trinity College (Connecticut, nord-est), est la troisième de ce type depuis 1990. Une deuxième avait eu lieu en 2001.

L'étude témoigne d'un recul du christianisme: 76% des Américains se disent chrétiens en 2008, contre 86,2% en 1990.

Les protestants demeurent à peine majoritaires à 50,9%, répartis en plusieurs grandes traditions (baptiste, méthodiste, luthérienne...), contre 60% il y a 18 ans. Les catholiques sont la première communauté religieuse en constante progression en nombre, du fait de l'immigration hispanique (57 millions en 2008 contre 46 millions en 1990), mais en léger recul en proportion à 25,1% contre 26,2%.

Les catholiques traditionnellement majoritaires dans le nord-est du fait de l'immigration historique irlandaise, notamment dans le Massachusetts, le Connecticut et Rhode-Island, ont fortement régressé dans cette région.

Ils ne représentent plus que 36% des adultes contre 50% en 1990. En revanche dans l'Ouest américain, l'influx de catholiques est très net, leur pourcentage passant de 23% en 1990 dans le Texas à 32% aujourd'hui et de 29% en Californie à 37%.

"Ce déclin du catholicisme dans le nord-est est des plus étonnants. Mais grâce à l'immigration et à la croissance naturelle de la population hispanique, la Californie est maintenant plus catholique proportionnellement que la Nouvelle Angleterre", note Garry Kosmin, l'un des auteurs de l'enquête.

La tradition protestante évangélique, très proche de la Bible, et qui comprend les Anabaptistes, les Mennonites et les Pentecôtistes notamment, est la plus répandue (34% des Américains). Ce courant est porté par le succès des "nouveaux chrétiens" et des méga-églises charismatiques qui n'attiraient que 200.000 fidèles en 1990 contre 8 millions aujourd'hui.

Dans le même temps, la religion régresse globalement, 15% des Américains affirmant ne se reconnaître dans "aucune religion", soit 4,7 millions de personnes, pour moitié agnostiques, pour moitié athées. Ils étaient 8,2% en 1990 et 14,1% en 2001.

"Lors de notre étude en 2001", où l'on avait déjà remarqué une hausse des agnostiques "on pensait que c'était une anomalie", a commenté Ariela Keysar, co-auteur de l'étude. "Maintenant nous savons que cela ne l'était pas. Le groupe de ceux qui ne s'identifient à aucune religion est le seul à avoir augmenté dans toutes les régions du pays", note-t-elle.

Ainsi la région la moins "religieuse" du pays est devenue la Nouvelle Angleterre (nord-est) avec 34% d'agnostiques dans le Vermont, 29% dans le New Hampshire et 22% dans le Massachusetts.

La religion juive recule également, représentant désormais 1,2% de la population, soit 2,7 millions de personnes en 2008, contre 3,1 millions en 1990. Les musulmans progressent: ils représentent 0,6% des adultes américains en 2008 (soit 1,3 million) contre 0,3% en 1990 (soit 527.000).

Les mormons se maintiennent, grimpant en nombre à 3,1 millions contre 2,5 millions en 1990 pour conserver la même proportion (1,4%)

Même si 76% des Américains se disent chrétiens et plus de 80% sont religieux, 27% ne prévoient pas de cérémonie funéraire pour leur décès.


Source : Par AFP, publié le 09/03/2009, et L' Express




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Mai 2011 - 20:37 Yusuf Islam (Cat Stevens) à Paris Bercy


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu