Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss

Livres

La purification de l’âme, vue par Said Nursi

Rédigé par Maud Druais | Mardi 17 Juillet 2012

           

Müserref Yardim, chercheuse et spécialiste de Said Nursi, a publié un ouvrage sur l’éducation spirituelle de l’âme, thème principal de la Risale-i Nur, l’œuvre maîtresse de Said Nursi. Elle y expose les clés proposées par ce dernier pour devenir « ami de Dieu ».



Müserref Yardim, docteure en langues et lettres et chercheuse, vient de publier L’Education spirituelle dans la Risale-i Nur de Said Nursi, un ouvrage qui présente les clés proposées par le théologien pour que l’être humain puisse atteindre un état d’«âme apaisée».

L’objectif de cette étude est de faire découvrir au lecteur français cet auteur ottoman du Xe siècle et surtout son œuvre majeure, la Risale-i Nur car, comme le souligne Müserref Yardim, « peu d’ouvrages sur Said Nursi existent en langue française». Le travail de Mme Yardim porte plus précisément sur la question de l’âme (nafs), qui est le thème central de l’œuvre de Said Nursi.

Une démarche qui s’adresse à l’homme « moderne »

L’un des intérêts de la démarche de Said Nursi réside dans le fait que cet auteur cherche à fournir à l’homme moderne les instruments qui lui permettront de vivre conformément à son époque tout en conservant sa foi et ses principes religieux. C’est aussi la raison pour laquelle il est intéressant pour les croyants d’aujourd’hui de (re)découvrir cet auteur.

Pour Müserref Yardim, les idées défendues par Nursi, qui sont « conformes à la pensée islamci (islamique) au début du XXe siècle […] conservent leur actualité aujourd’hui ».

La purification de l’âme, vue par Said Nursi

La « Risale-i Nur » ou comment devenir « ami de Dieu »

Said Nursi cherche à « mettre à la disposition de tout le monde des moyens par lesquels l’homme pourra préserver sa foi ». Il donne des conseils pratiques, comme sa « méthode coranique » et envisage une « conciliation entre deux éléments qui semblent être en contradiction : cœur et raison », explique Müserref Yardim.

Celle-ci insiste sur le fait que, « d’après Nursi, le chemin menant à l’homme parfait est accessible à tous », c’est-à-dire que tout un chacun peut devenir l’ami intime de Dieu, à condition de respecter un certain nombre de principes : acquérir la foi véritable, se maintenir dans la condition de soumission à Dieu et purifier son âme à travers un combat intérieur.

Ainsi, la Risale-i Nur vise l’éducation au niveau individuel : « Said Nursi prétend l’avoir rédigée pour éduquer sa propre nafs ! », ajoute Mme Yardim.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.

Loading



Inscription à la newsletter







L'actu vue par Yace