Connectez-vous S'inscrire






Archives

La panique gagne l’indonésie

Rédigé par Mom Nicolas | Mercredi 30 Mars 2005

Dans la nuit du 28 au 29 mars, un terrible séisme est survenu au large de l’Indonésie. Le pays, se relevant à peine du Tsunami qui avait fait plus de 270000 morts le 26 décembre dernier, est en état de choc. Victime une nouvelle fois d’une catastrophe naturelle non des moindres, la communauté internationale a réagit le lendemain même.



Dans la nuit du 28 au 29 mars, un terrible séisme est survenu au large de l’Indonésie. Le pays, se relevant à peine du Tsunami qui avait fait plus de 270000 morts le 26 décembre dernier, est en état de choc. Victime une nouvelle fois d’une catastrophe naturelle non des moindres, la communauté internationale a réagit le lendemain même. 

Il s’agit de l’un des plus grands séismes des cent dernières années qui a frappé l’Indonésie. Selon l'agence géologique américaine, il s'agit de l'un des quatre ou cinq plus puissants séismes de ces 100 dernières années. Son épicentre, situé dans l’océan indien, était à 1400 kilomètres de la capitale indonésienne Jakarta.  D’une durée de deux minutes, et d’une intensité de 8,7 sur l’échelle ouverte de Richter, les ondes sismiques n’ont rien épargnées.

Le nombre des victimes est évalué à l’heure actuelle à plus d’un millier. Les habitations ont été dévastées, se sont écroulées écrasant leurs occupants. Selon les autorités indonésiennes environ entre 25 % et 30 % des bâtiments ont été détruits sur l'île de Nias, la plus dévastée par le séisme.

Les promesses de secours fusent…

La communauté internationale a réagit de suite. Une douzaine d'heures après la catastrophe, des avions légers ont commencé à atterrir à l'aéroport de Binaka, pourtant lui aussi touché par le tremblement de terre. Des blessés ont pu être emmenés vers la ville de Sibolga, sur le rivage de Sumatra. Des hélicoptères des Nations unies les y ont acheminés.

Tour à tour, les pays voisins interviennent proposant leur aide. La Nouvelle-Zélande devrait envoyer une équipe médicale dans l'île de Nias. Singapour, de son côté, a prévu d'envoyer trois hélicoptères, des sauveteurs et du personnel médical. Ils devraient être acheminés en Indonésie dès mercredi, aujourd’hui. L’Australie a promis un million de dollars australiens ainsi qu’un hôpital de campagne.

Le président Bush, outre ses prières, a assuré une aide américaine, sans autres précisions. La Turquie s’est elle aussi mobilisée et le japon attend que la demande soit formulée pour intervenir.

L’affolement gagne la population

La violence du séisme a entraîné des alertes au tsunami dans toute la région, et a paniqué la population, encore traumatisée par la précédente catastrophe naturelle. Ces alertes ont été levées quelques heures plus tard, une fois le danger écarté.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu