Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La musique châabi fait sa tournée

| Jeudi 6 Septembre 2007



Cette semaine, la musique châabi algéroise fait une entrée sur la scène internationale avec une mini-tournée européenne qui démarre à Marseille. La sortie d'un album piloté par le chanteur britannique Damon Albarn est prévu pour octobre et un film pour le printemps 2008.

Le premier concert a lieu jeudi au théâtre marseillais du Gymnase. Ce sera ensuite Paris le 29 septembre, Londres le 10 octobre, Berlin le 31 octobre et New York en 2008.

C'est une jeune algéro-irlandaise, Safinez Bousbia, qui est à l'origine de ce projet à plusieurs tiroirs, baptisé "El Gusto" - la bonne humeur dans le parler algérois.

Au cours d'une balade dans la Casbah il y a trois ans, la jeune femme fait la rencontre d'un musicien: Il lui parle tant et si bien de cette musique, née à la fin du 19e siècle et qui connut son heure de gloire dans les années 1940-1960, qu'elle décide de partir en quête des hommes qui l'ont façonnée mais que l'Histoire a séparés.

"Je voulais simplement les remettre en relation. Ensuite est née l'idée du film et de l'album", dit-elle. Une aventure semblable à celle du Buena Vista Social Club de Cuba.

Les financeurs n'ont pas été faciles à convaincre: la plupart des musiciens ont plus de 70 ans. En revanche, Damon Albarn, leader des groupes Blur et Gorillaz, toujours en quête de nouvelles expériences, a rapidement donné son aval pour enregistrer ces "dinosaures".

Pour cette musique qui chante l'amour, l'amitié, l'absence, la trahison, un orchestre traditionnel compte, outre le chanteur, une dizaine de musiciens - joueurs de mandole, violon, derbouka, tambourin, piano, voire aujourd'hui de synthé. Le châabi - "populaire" en algérien - puise sa source dans le chant arabo-andalou, rapporté d'Espagne par les Maures.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu