Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La mosquée « gay-friendly » accueille ses premiers fidèles

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 29 Novembre 2012



L’initiative de Ludovic-Mohamed Zahed d’ouvrir un espace de prière « gay-friendly » s'est concrétisée malgré l'opposition ferme de la majorité des musulmans qui la réprouve. La première prière du vendredi de l’association Homosexuels musulmans de France (HM2F) va se tenir, vendredi 30 novembre, dans un local d’un dojo bouddhiste tenu secret, situé dans la banlieue est de Paris.

10 m², c’est la taille de la salle que leur a prêtée le moine bouddhiste zen Federico Joko Procopio, lui-même homosexuel et militant des droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT).

Une vingtaine de musulmans devraient s’y réunir pour leur prière du vendredi. Mais pour le président de HM2F, qui revendique quelque 300 membres, le nombre de fidèles devrait augmenter au fil des semaines.

Des mosquées dites « inclusives » ou encore « progressistes » existent déjà en Afrique du Sud, aux Etats-Unis et au Canada, mais celle de Paris est une première en Europe. Cependant, l’initiative n’est cautionnée par aucune organisation musulmane en France. A l'instar des autres religions monothéistes, l'islam condamne fermement l'homosexualité.

Lire aussi :
Une union entre deux femmes musulmanes prévue à Paris
Une mosquée pour gays et transsexuels musulmans en France
Sur le mariage entre personnes de même sexe et l'homoparentalité : le point de vue de l'UOIF
Polémique sur un mariage homosexuel musulman : le président de HM2F s'exprime





Loading














Recevez le meilleur de l'actu