Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La mosquée de Roissy-en-Brie, cible d'actes islamophobes

Rédigé par La Rédaction | Mardi 17 Août 2010



Deux mois après l'inauguration de la première mosquée de Roissy-en-Brie (77), les mauvaises surprises s’accumulent ces derniers jours pour Mohamad Nasereddine, président de l’association culturelle musulmane de la ville.

Des individus ont déposé, le 7 août, devant son domicile, un fauteuil entouré de grosses pierres. Sur celle-ci était posée une feuille portant les inscriptions : « Il faut exterminer les musulmans et les Polonais ! À mort ! Ils n’ont rien à faire dans notre cour », a fait savoir le Conseil français du culte musulman (CFCM).

Quelques jours plus tard, c’est son véhicule, stationné devant son domicile, qui a été retrouvé endommagé, le 11 août. Auparavant, des fidèles ont constaté le 15 juillet que le mur servant de support pour la première pierre de la mosquée de la ville avait été complètement démoli. Le lieu de culte avait été inauguré le 5 juin dernier.

Le CFCM « condamne fermement cette série d’actes racistes et islamophobes et exprime son soutien et sa solidarité au président Nasereddine, aux musulmans de Roissy-en-Brie ainsi qu’à nos concitoyens d’origine polonaise ».

« En cette période où la fréquentation des lieux de prière est habituellement plus importante, le CFCM appelle les musulmans de France à rester vigilants tout en partageant paisiblement et sereinement les moments de dévotion et de réflexion intenses qu’offre le mois de Ramadan », peut-on lire dans le communiqué.


Lire aussi :
La mosquée de Roissy-en-Brie pose sa première pierre





Loading












Recevez le meilleur de l'actu