Connectez-vous S'inscrire






Economie

La main tendue aux aînés

Rédigé par Mom Nicolas | Vendredi 29 Août 2003

Après le décompte des « disparues de la canicule », l’heure est à la remise en question. La chaleur de cet été a révélé des dysfonctionnements écologiques et administratifs. Elle nous a surtout interrogés sur la place des personnes âgées au sein d’une société « développée ». Après les débats de la polémique politicienne sur le moment de l’alerte ou sur le nombre de morts, le pouvoir s’interroge sur les moyens d’aider les hommes et les femmes du troisième âge.



Après le décompte des ' disparues de la canicule ', l’heure est à la remise en question. La chaleur de cet été a révélé des dysfonctionnements écologiques et administratifs. Elle nous a surtout interrogés sur la place des personnes âgées au sein d’une société ' développée '. Après les débats de la polémique politicienne sur le moment de l’alerte ou sur le nombre de morts, le pouvoir s’interroge sur les moyens d’aider les hommes et les femmes du troisième âge.

Le plan vieillesse et dépendance
Outre les problèmes d’effectifs des hôpitaux, la question de la solidarité envers nos aînés surgit : les principales victimes comptabilisées se sont révélées être les personnes âgées, pour la plupart, laissées seules voire abandonnées de leur famille. Le gouvernement Raffarin a lancé, mardi 26 août, une série de réunions avec des professionnels de la Santé pour élaborer un plan de travail contre cette situation.

Le bilan de l'été fut lourd, très lourd pour une catégorie de personnes. Ce sont plusieurs milliers de personnes âgées qui ont disparu sous la canicule durant la première quinzaine du mois d’août. Face à ce drame, le président Chirac a mis au point le 1er octobre, un plan d’action pluriannuel en faveur des personnes âgées. C’est le plan : ' vieillissement et dépendances '. Une série de concertations avec des professionnels de santé a aussi été décidée par le Premier ministre M. Raffarin, pour aider à élaborer ce plan.

Un jour férié pour nos Aînés 
Au cours de la première réunion, il est ressorti qu’il fallait supprimer un jour férié pour financer une partie du plan vieillesse. Ce plan vieillesse serait une nouvelle cotisation sociale constituant une nouvelle branche de la sécurité sociale au côté de celles de la famille, de la santé et des accidents de travail.

C’est par ce procédé que l’Allemagne a réuni, sur plusieurs années, une somme de 7 milliards d’euros pour le financement de l’aide aux personnes âgées. Néanmoins cette éventuelle réforme reste floue quant à sa mise en place et quant au choix du jour férié. Le 8 mai semble néanmoins favoris face au 1er mai qui, symboliquement, reste fort et face aux fêtes religieuses, qui malgré une laïcité marquée par l’exclusion du port du foulard, semblent intouchables…

M. Raffarin s’est déclaré déterminé à établir ce projet, ' je veux qu’ensemble nous combattions ce qui m’est apparu aussi comme le signe d’un affaiblissement du lien social dans notre pays par un surcroît de fraternité ' a-t-il dit en introduction de la réunion.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu