Connectez-vous S'inscrire






Archives

La ligue arabe s’oppose à la résolution franco-américaine

| Mardi 8 Août 2006

Lundi, lors d’une session extraordinaire des pays de la Ligue arabe à Beyrouth, les ministres des affaires étrangères ont signalé leur opposition à la résolution franco-américain et ont convenus d’envoyer une délégation à New York.



Les ministres arabes des Affaires étrangères réunis à Beyrouth
Les ministres arabes des Affaires étrangères réunis à Beyrouth

Fouad Siniora réitère son appel

Les ministres des Affaires étrangères de plus de 20 pays arabes se sont réunis lundi à huis-clos à Beyrouth en session extraordinaire. La réunion regroupe, entre autre, le Premier ministre libanais Fouad Siniora ainsi que le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa.

Lors de cette rencontre, Fouad Siniora a réitéré son appel à un cessez-le-feu immédiat, au retrait des troupes israéliennes du Sud du Liban et à l'augmentation de la force de paix des Nations unies qui existe déjà au Liban.

Le Premier ministre libanais, évoquant des souffrances endurées par le peuple libanais en 27 jours de conflit, a déclaré qu'il restait attaché au plan en sept points qui porte son nom et a été entériné par son gouvernement.

Il a exhorté les pays arabes à l'aider à mettre fin à une guerre qui, a-t-il dit, a fait un millier de morts et plus d'un million de déplacés depuis le 12 juillet.

La ligue arabe met en garde le Conseil de sécurité de l’ONU

Les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe ont mis en garde le Conseil de sécurité de l'ONU contre l'adoption d'une résolution qui ne tiendrait pas compte des intérêts du Liban.

Signalant leur opposition à un projet de résolution franco-américain, les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe ont mis en garde contre "les conséquences de l'adoption de résolutions qui ne sont pas applicables, compliquent la situation sur le terrain et ne tiennent pas compte des intérêts du Liban".

Ils ont décidé de dépêcher une délégation au siège des Nations unies à New York pour demander que le projet de résolution soit amendé. Elle est composée des chefs de la diplomatie du Qatar, des Emirats arabes unis et du secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa.

"Aujourd'hui, nous nous sentons plus forts avec cette délégation ministérielle défendant le Liban", a déclaré le Premier ministre libanais à l'issue de la réunion.

Un projet de résolution

Ce week-end, Paris et Washington ont présenté un projet de résolution demandant l'"arrêt complet" des hostilités, que le Hezbollah cesse "toute attaque" et Israël ses attaques "offensives".

Ce projet, conclu samedi au terme de plusieurs jours d'âpres négociations, demande un "arrêt complet des hostilités", mais ne fait mention ni de cessez-le-feu immédiat ni de retrait immédiat des troupes israéliennes déployées en force dans le sud du Liban.

Le texte doit être approuvé par les membres du Conseil de sécurité des Nations unies pour devenir une résolution.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu