Connectez-vous S'inscrire






Archives

La fin d’un journal Sharonien en ligne

Rédigé par Ammar B. | Lundi 4 Juillet 2005

Notre confrère en ligne Proche-Orient.info a fermé pour de bon. Après trois années d’existence, le site donnait pourtant des signes de bonne santé au point de se permettre le luxe d’exiger un abonnement payant à ses visiteurs. Selon sa directrice, Elisabeth Schemla, il aurait suffit de trois mille abonnés pour maintenir son portail. Fourni en infos, adoptant une ligne ouvertement proche du Likoud au pouvoir en Israël, il était perçu comme une vitrine sioniste dans le milieu de la presse Internet francophone.



Notre confrère en ligne Proche-Orient.info a fermé pour de bon. Après trois années d’existence, le site donnait pourtant des signes de bonne santé au point de se permettre le luxe d’exiger un abonnement payant à ses visiteurs. Selon sa directrice, Elisabeth Schemla, il aurait suffit de trois mille abonnés pour maintenir son portail. Fourni en infos, adoptant une ligne ouvertement proche du Likoud au pouvoir en Israël, il était perçu comme une vitrine sioniste dans le milieu de la presse Internet francophone.

 

La disparition de Proche-Orient.info n’est pas pour déplaire à tous. Le mois dernier, le site avait été condamné pour diffamation suite à un article de sa directrice Elisabeth Schemla. L’article incriminé portait sur l’agression d’un militant d’un mouvement sioniste en marge d’une manifestation antiguerre au mois de mars 2003 à Paris. Les propos de Madame Schemla avaient mis en cause l’association CAPJPO qui n’avait visiblement rien à voir avec cette affaire. Sur le conflit israélo-palestinien, CAPJPO défend des positions opposées au choix guerrier d’Ariel Sharon. Les propos de Proche-Orient.info avaient fait écho dans la presse à grande diffusion causant un préjudice certain à l’image de CAPJPO. Le mardi 7 juin 2005, Madame Schemla a été condamnée à payer des dommages et intérêts à CAPJPO.

 

Proche-Orient.info avait eu une attitude comparable dans le traitement de l’affaire Dieudonné. Une information diffusée en exclusivité sur le site avait d’abord attribué des propos abominables à Dieudonné. Cette info avait alors été reprise en chœur par la presse nationale et internationale causant un grand tort à monsieur Dieudonné. Mais vérification faite, il apparaît que les propos de Dieudonné étaient plus nuancés et n’avaient pas le caractère ouvertement antisémite que l’on pouvait y trouver à la lecture du papier diffusé sur Proche-Orient.info.

 

Prompt à voir de l’antisémitisme au détour de chaque geste et de chaque parole, le site s’était progressivement taillé une solide réputation de sionisme propre à discréditer ses analyses. Et lorsque, sous la pression des mouvements sionistes français, Dieudonné fut empêché de se produire à l’Olympia, Elisabeth Schemla avait sorti sa plus belle plume pour écrire un hymne au communautarisme en France.

 

SaphirNet.info n’avait pas échappé à la verve de notre confrère disparu qui range notre rédaction dans la case des sites « islamistes ». Autant d’éléments qui, disposés les uns à côté des autres, font qu’il est aisé de ne pas couler une larme pour la mort de Proche-Orient.info. Mais si ce quotidien en ligne a pu tenu trois bonnes années de publication, c’est qu’il avait un public qui y trouvait son compte. Et l’on ne peut l’ignorer. Tout comme l’on ne peut ignorer les confrères qui sont désormais au chômage et qui ne peuvent pas tous être rangés à la même enseigne. Il reste donc à souhaiter que les meilleurs d'entre-eux trouvent le moyen de s’insérer au sein de rédactions où l’on peut lutter contre l’antisémitisme sans se tromper systématiquement de cible.

 

 






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu