Connectez-vous S'inscrire






Société

La communauté religieuse est plus unie que jamais

Rédigé par Haroun Ben Lagha | Mercredi 3 Juin 2009

Cet après-midi, à 14 heures, se tiendra à la Grande Mosquée de Paris une cérémonie en mémoire des 226 victimes du crash du vol Air France AF447, qui s'est abîmé lundi matin dans l'océan Atlantique.



La communauté religieuse est plus unie que jamais
C’est lors de cette cérémonie que sera dite la prière de l'absent, a annoncé hier, en fin de journée, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, dans un communiqué de presse. D'autre part, une cérémonie interreligieuse se tiendra aujourd'hui, dès 16 heures, en la cathédrale Notre- Dame de Paris, cérémonie à laquelle se rendra le président de la République, Nicolas Sarkozy.

Lundi 1er juin, très tôt dans la matinée, un Airbus A330 de la compagnie Air France disparaissait mystérieusement des écrans radars. Trois jours ont été nécessaires à la localisation précise des débris de l’appareil qui s’était effectivement abimé au large des côtes sud-américaines.

Ce matin, l’aviation brésilienne a confirmé que les débris retrouvés étaient bien ceux de l’Airbus d’Air France. Le bilan est lourd : 216 passagers et 12 membres d’équipage se trouvaient alors à bord du vol assurant la liaison entre Rio de Janeiro et Paris. Le BEA (Bureau d’enquête et d’analyse) a été saisi hier par Air France, dans le but de faire toute la lumière sur cet événement sans précédent pour un Airbus de la compagnie Air France.

Durant ces dix dernières années, Air France a été une seule fois victime d’une catastrophe aérienne meurtrière. Tout le monde garde à l’esprit le crash du Concorde, le 25 juillet 2000, sur un hôtel de la ville de Gonesse. A l’époque, cet accident avait fait 113 morts. C’est donc la première fois, avec le vol AF447, que la compagnie Air France connaît un bilan aussi lourd en quatre-vingts années d’existence. C’est aussi la première fois qu’un Airbus de type A330 est impliqué dans un accident mortel.

Deux cérémonies se tiendront cet après-midi. L’une, musulmane, à la Grande Mosquée de Paris ; l’autre, œcuménique, en la cathédrale Notre-Dame de Paris, présidée par Monseigneur André XXIII. Rarement on aura vu la communauté religieuse aussi soudée. Ce sont, en effet, des représentants des communautés catholique, juive, musulmane, orthodoxe et protestante, qui seront réunis, au sein de la cathédrale Notre-Dame de Paris, pour honorer la mémoire des 226 victimes du vol AF447.

M. Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) adresse, au nom de tous les musulmans de France, son soutien aux proches des victimes : « La communauté musulmane est bouleversée par cette tragédie. […] N’importe lequel d’entre nous aurait pu se trouver à la place des disparus.[…] Nous adressons nos plus hautes prières aux familles, aux proches et aux amis qui ont été amputés de leurs êtres les plus chers. Nous prierons pour que leurs âmes, où qu’elles soient, trouvent paix et sérénité. »





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu