Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La censure contre 'l'enlisement' afghan et 'l'atlantisme' de Sarkozy rejetée

| Mercredi 9 Avril 2008



Les députés de gauche ont mis en garde mardi contre le risque d'un "enlisement" en Afghanistan et contre "l'alignement" sur les Etats-Unis engagé selon eux par Nicolas Sarkozy, en défendant une motion de censure, la première du quinquennat, qui, sans surprise, a été rejetée.
La motion, défendue au titre de l'article 49-2 de la Constitution sur une initiative du PS, n'a recueilli que 227 voix, loin de la majorité actuellement requise de 288 voix. Toutes les motions de censure déposées depuis 20 ans ont été rejetées.
La gauche a fait le plein des voix. Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan a lui aussi voté la motion pour "que les Français sachent qu'il y a encore des gaullistes à droite", condamnant un alignement sur Washington et l'envoi "de soldats à la boucherie" en Afghanistan.
En revanche, François Bayrou (MoDem ), après avoir hésité sur la démarche à adopter, ne s'est pas associé à cette motion, estimant qu'Afghanistan et Otan "méritent des réponses différentes".
Défendant la motion à la tribune, le patron du PS, François Hollande, a exprimé le "double refus" de la gauche au "changement de nature de notre engagement en Afghanistan" et à "l'intégration de la France dans l'Otan".
Applaudi par la gauche, il a alerté contre le risque "d'enlisement" et "d'engrenage" à Kaboul. Quant à l'Otan, "nous allons y perdre en indépendance ce que nous ne gagnerons pas en sécurité", a-t-il lancé.
Plus incisif encore, Noël Mamère (Verts) a affirmé que la "guerre" en Afghanistan n'était "pas gagnable parce que ses méthodes, ses objectifs, son contenu sont entièrement dirigés à partir des orientations de guerre préventive voulues par George Bush".
"On aurait presque envie de dire: MM. Chirac et Villepin, revenez, ils sont devenus fous !", a-t-il lancé au gouvernement et à la majorité.





Loading












Recevez le meilleur de l'actu