Connectez-vous S'inscrire






Archives

La « VIème République est prête »

| Lundi 19 Mars 2007

Pour la première fois, dimanche 18 mars, Ségolène Royal a parlé devant quelque 4000 élus et parlementaires socialistes réunis porte de Versailles d’une « VIème République ».



Si elle est élue, la candidate socialiste à l’élection présidentielle promet l’organisation d’un « referendum refondateur de la république, ancrée sur ses traditions et en même temps tournée vers le futur » dès l’automne. « Ce sera notre VIème République, c’est celle-là que nous construirons ensemble. […] Elle est prête, elle s’appuie sur votre travail » a-t-elle lancé aux élus, faisant référence au rapport sur les questions institutionnelles que lui ont remis les présidents socialistes des groupes parlementaires, Jean-Marc Ayrault et Jean-Pierre Bel.

Plusieurs fois évoquée en interne, la question n’avait jusqu’ici pas été véritablement tranchée. En la mettant à l’ordre du jour, Ségolène Royal confirme sa volonté de « liberté » vis-à-vis d’un parti socialiste qui avait, lors de son dernier congrès au Mans, mis de côté la question d’une nouvelle République.


Une « démocratie parlementaire revivifiée, qui va mettre fin au cumul des mandats», une « démocratie sociale qui va faire faire à la France un bond en avant», une « démocratie participative» et une « démocratie territoriale, nouvelle étape » de la décentralisation, tels sont les « quatre piliers » de la réforme voulue par Ségolène Royal, et portée à bout de bras depuis un moment par son porte-parole Arnaud Montebourg. « Tous ceux qui veulent voter Bayrou veulent changer le système. Il fallait que la gauche soit au rendez-vous de la transformation» a précisé ce dernier.

Avant la montée sur l’estrade de la candidate socialiste, Dominique Strauss-Kahn et François Hollande ont concentré leurs attaques sur François Bayrou et Nicolas Sarkozy. « Ségolène Royal a 100 propositions, François Bayrou est sans propositions » a lancé DSK, tandis que le compagnon de Ségolène Royal précisait que François Bayrou « a été formé par Jean Lecanuet, que son modèle c'est Alain Poher et qu'il a servi Giscard ».





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu