Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La Syrie très satisfaite

| Jeudi 29 Novembre 2007



Bien qu'aucun contact n'ai été noué avec la délégation israélienne au sujet du plateau du Golan, la Syrie s'est montrée très satisfaite des résultats de la conférence d'Annapolis sur le Proche-Orient.

"Nous avons franchi une étape en relançant la question du Golan occupé", s'est félicité Ahmed Salkini, porte-parole de l'ambassade syrienne à Washington.

"L'objectif syrien d'une paix totale au Proche-Orient a été repris par plusieurs intervenants lors de la conférence. La voie est désormais ouverte à de nouvelles rencontres internationales pour évoquer la question du Golan", a ajouté le diplomate interrogé par Reuters.

Selon le porte-parole, la Russie a proposé d'accueillir au début de l'année prochaine une nouvelle conférence internationale dont le Golan serait l'un des principaux sujets.

Les représentants israéliens, qui se sont assis en face de la délégation syrienne lors de la séance à huis clos consacrée au Golan, a en revanche douté d'une reprise à brève échéance des négociations sur le sujet.

"Je ne pense pas que ce soit faisable avec le régime actuel", a tranché Miri Eisin, porte-parole du Premier ministre Ehud Olmert. "Bien sûr, la position du régime peut toujours évoluer. Cela fait l'objet d'une attention constante", a-t-elle ajouté, évoquant le soutien de Damas au Hezbollah libanais et au Hamas palestinien.

Interrogé sur le sujet devant les caméras de CNN, le président américain George Bush s'est également montré dubitatif. "C'est du ressort d'Israël et de la Syrie (...) Je pense qu'ils doivent se focaliser sur (la création) de l'Etat palestinien. C'est ce sur quoi nous sommes focalisés", a-t-il répondu.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu