Connectez-vous S'inscrire






Archives

La Suède boycotte l'armée d'Israël

| Vendredi 28 Avril 2006

Le gouvernement suédois a décidé d'annuler sa participation aux exercices militaires, Volcanex 2006, à cause de la participation de l'armée israélienne. Cet exercice aérien annuel se tient sous la coordination du Groupe aérien européen (GAE) qui réunit sept pays. Cette année, l'opération est prévue en Italie au mois de mai. Elle sera couplée avec l'exercice annuel italien Spring Flag 2006. Neuf appareils suédois y étaient attendus ainsi que des éléments de l'armée israélienne.




Selon le journal israélien Haaretz, de hauts fonctionnaires suédois ont déclaré que « Actuellement, Israël n'agit pas au nom de la paix, et donc, ne devrait pas prendre part à la manifestation ».  Une décision qui s'inscrit dans l'esprit du GAE.

Car le GAE est une idée née de l'expérience de collaboration étroite entre la RAF (Royal air force) de l'armée de l'air Britannique et les FAF (Forces aériennes françaises) durant la première guerre du Golfe. Les deux forces ont ensuite mené conjointement diverses missions d'appui des Nations unies en ex-Yougoslavie. Elles ont aussi travaillé ensemble en Bosnie-Herzégovine. Les autres membres du GAE intégreront progressivement le programme jusqu'à la signature d'un protocole le 12 juillet 1999 consacrant la naissance officielle du GAE sous sa forme actuelle.

Mais depuis 1995, le GAE regroupe les forces aériennes de Grande-Bretagne, de France, d'Italie, des Pays-Bas, d'Espagne, d'Allemagne et de Belgique. Le but de ces pays européens est de travailler sur la compatibilité et la complémentarité de leurs forces aériennes afin de gagner en efficacité lors d'opérations d’intérêts communs. D'où la présence de participants occasionnels aux opérations du groupe. Cette année, neuf avions suédois étaient attendus, mais ils seront marqués absents.
 
Le ministre de la Défense suédois, Leni Bjorklund a expliqué que son pays se retirait à cause de la participation d'un autre « Etat qui ne participe pas à la préservation de la paix internationale. » Une allusion à peine voilée à la participation israélienne dont les officiels ont vivement réagi à cette décision.

En Israël Président du Parti National Religieux  Zevulun Orlev, a qualifié la décision suédoise d'antisémite, car dit-il, « Un jour seulement après la commémoration du Jour du Souvenir de l'Holocauste, une nation éclairée s'est levée et s'est rendue à l'axe du mal islamique. »

Mais selon un fonctionnaire du Ministère des Affaires Etrangères suédois cité par Haaretz : « Le but de l'opération (ndr, Volcanex 2006) est de se préparer à la coopération internationale pour préserver la paix mondiale. La participation des forces aériennes israéliennes change les conditions préalables de cet exercice. »




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu