Connectez-vous S'inscrire






Religions

La Mecque-Médine à grande vitesse

Une ligne de TGV devrait voir le jour entre les deux villes

Rédigé par Assmaâ Rakho Mom | Lundi 30 Avril 2007

La Mecque et Médine. Deux villes saintes pour un peu plus d’un milliard de musulmans de par le monde. Deux villes où se déversent chaque année au moment du pèlerinage dix millions de musulmans environ. Deux villes qui devraient bientôt être reliées par le TGV. Quand le progrès est mis au service du pèlerin, c’est en 2h 30 qu’il devrait faire le trajet au lieu de dix jusqu’à présent.



La SNCF interviendra pour conseiller le gouvernement Saoudien
La SNCF interviendra pour conseiller le gouvernement Saoudien
A partir de 2015, une ligne à grande vitesse devrait relier Médine, Djeddah et La Mecque. Le gouvernement saoudien fait construire la ligne qui, à raison de trente TGV quotidiens, devrait couvrir les 444 kilomètres reliant les trois villes. Le projet qui devrait entre autres considérablement soulager les pèlerins qui affluent nombreux chaque années vers les deux villes saintes, coûtera 5 milliards d'euros. Arrivés à Djeddah par avion, les millions de musulmans venus accomplir le pèlerinage annuel (haj) pourront alors rejoindre La Mecque ou Médine à 300 km/h, effectuant le trajet entre les deux villes en 2h30 au lieu de dix heures aujourd'hui.

L'appel d'offres ne sera lancé qu'en 2008 et les travaux devraient commencer en 2010. Mais d'ores et déjà, le français Alstom, le canadien Bombardier, l'espagnol Talgo, l'allemand Siemens et le japonais Hitachi, concepteur du réseau ferroviaire japonais à grande vitesse, ont répondu à l'appel à candidature. Pour pouvoir emporter le marché, et selon les exigences saoudiennes, ces consortiums devront s'allier à un groupe de bâtiment et travaux publics (BTP) pour pouvoir faire face à la construction des infrastructures, ainsi qu'à un exploitant de lignes à grande vitesse. Selon Le Figaro, Alstom se serait allié à Bouygues pour mener à bien ce projet. Avec son récent record du monde de vitesse, le français Alstom devrait partir avec une longueur d'avance.

La Mecque-Médine à grande vitesse

Conducteurs marocains ou malaisiens

Le gouvernement saoudien a engagé la SNCF International en tant que consultant pour ce dossier, ainsi que pour un autre consistant en la construction d'une ligne ferroviaire de 1000 kilomètres devant relier Djeddah à la ville de Dammam. Dans ce cadre, la SNCF International devra départager les candidats et analyser les dossiers présenter.

Précisons par ailleurs que les exploitants de ligne à grande vitesse devront obligatoirement être musulmans, et les groupes européens désireux de décrocher le marche devront s'associer à eux. C'est pourquoi, la société Alstom est en pourparlers avec l' Office national des chemins de fer marocain (ONCF), de même qu'avec les Chemins de fer malaisiens. Les conducteurs de trains de ces pays, musulmans, pourraient être formés à la grande vitesse par des cadres européens expérimentés. « Les constructeurs de TGV ne peuvent pas s'associer à des exploitants européens car les conducteurs de TGV non musulmans ne pourront s'approcher des lieux saints » rapporte le quotidien Le Figaro qui tient le propos d'un proche du dossier.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu