Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La France veut accompagner 1 000 refugiés dans leur insertion professionnelle

Rédigé par Imane Youssfi | Jeudi 4 Mai 2017



La France veut accompagner 1 000 refugiés dans leur insertion professionnelle
Alors que le quinquennat de François Hollande vit ses derniers jours, trois ministères se sont réunis pour acter une des dernières mesures symbolique pour l'intégration professionnelle des refugiés.

Matthias Fekl, ministre de l'Intérieur, Myriam El Khomri, ministre du Travail et de l'Emploi, et Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l'Habitat durable, ont signé ensemble, mercredi 3 mai, un accord national concernant l'expérimentation d’un parcours intégré vers l’emploi pour 1 000 réfugies, « accueillis dans le cadre du droit international ».

Cet « accord-cadre », signé entre les trois ministres, le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), Pôle Emploi et l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII), vise à « faciliter leur sortie des dispositifs d’hébergement » à travers une formation étalée sur huit mois qui débutera en juin 2017.

L'expérimentation associera l’hébergement, la restauration, l’accompagnement social et professionnel, l’apprentissage intensif de la langue française et orienté vers les métiers, la découverte des métiers et une « offre de formation telle que définie par les prescripteurs » Pour ces 1 000 bénéficiaires d’une protection internationale, « le dispositif vise leur accès pérenne à l'emploi et au logement pour leur intégration dans la société française » indique le communiqué.

Une première expérimentation du genre a été menée en 2016 avec 200 réfugiés d’Ile-de-France et des Hauts-de-France, avec le soutien de l'Association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA).

Lire aussi :
A Versailles, les réfugiés ont leur équipe de football
Aider les réfugiés : les initiatives se multiplient, à vous de choisir !






Loading














Recevez le meilleur de l'actu