Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La France est prête à accueillir des militants des FARC, répète Fillon

| Lundi 31 Mars 2008



La France est prête à accueillir sur son sol des militants des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) dans le cadre d'un accord permettant la libération d'Ingrid Betancourt, a réaffirmé dimanche soirFrançois Fillon, pour qui "toutes les conditions sont remplies pour cette libération".
"La France est prête à faire tout ce qui sera nécessaire pour permettre la libération d'Ingrid Betancourt  et l'accueil des militants des FARC fait partie de cet effort", a confirmé le Premier ministre français, qui s'exprimait sur TF1.
Le président colombien Alvaro Urbie "a fait une offre très importante aux FARC puisqu'il a proposé de libérer un grand nombre de prisonniers politiques en échange de la libération d'Ingrid Betancourt", a-t-il observé. "On sent que, progressivement, toutes les conditions sont remplies pour cette libération".
"Pour autant nous n'en savons pas plus ce soir", a prudemment ajouté le Premier ministre.
"La France redouble d'efforts pour essayer d'obtenir la libération d'Ingrid Betancourt, notamment parce que sa situation de santé est de plus en plus difficile", a expliqué François Fillon, qui a cité les informations rapportées par des anciens otages de la guérilla.
La France dispose d'un avion, disponible depuis vendredi soir, pour accueillir Ingrid Betancourt dans l'hypothèse où l'otage franco-colombienne serait libérée par les FARC.
Le porte-parole de la présidence colombienne Cesar Mauricio a salué dimanche l'offre de Paris de recevoir des déserteurs des FARC en France, estimant qu'il s'agissait d'une donnée "très importante".
Il a rajouté que le gouvernement colombien "tiendrait sa parole" de relâcher des guérilleros si les FARC libéraient des otages.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu