Connectez-vous S'inscrire






Monde

" La France doit dire clairement que la bande de Gaza subit un blocus"

Rédigé par Propos recueillis par Amara BAMBA | Mercredi 7 Janvier 2009

Peu avant la manifestation de soutien à la Palestine (samedi 3 janvier) nous avons recueilli les propos de Faouzia Zebdi-Ghorab. Militante politique engagée de longue date contre les discriminations, ex-candidate aux élections européennes, elle dirige actuellement le Mouvement citoyen diversité (MCD) auteur d'un communiqué d'où se dégage un fort sentiment d'impuissance suite à l'attaque de Gaza. Nous avons voulu en savoir plus....



" La France doit dire clairement que la bande de Gaza subit un blocus"
SaphirNews: Pourquoi ce sentiment d'impuissance du MCD à propos des évènements de Gaza ?

Faouzia Zebdi-Ghorab: Lorsque, dans mon communiqué, je parle « d’impuissance politique »ou plutôt de « politique de l’impuissance », je ne parle pas de celle du MCD ni de la mienne en tant que Présidente de ce mouvement. Je suis simplement responsable d’un mouvement citoyen pour la diversité (MCD) dans lequel se retrouvent et se reconnaissent toutes celles et ceux qui, comme nos militantes et militants actifs, ont décidé de faire avec ce qu’ils ont en terme d’outils politiques, en construisant notamment à travers l’existence et le développement de ce mouvement, une voie politique alternative qui mènera à un réel changement. Mais je suis persuadée que la politique du « double standard » n’est plus tolérable et que nous ne pourrons la combattre qu’en pesant lourdement dans l’échiquier politique dans le cadre d’une action politique indépendante et libre de toutes accointances.
Le MCD est un mouvement politique qui lutte contre la discrimination notamment face aux droits fondamentaux d’une catégorie de la population française. Conformément à notre discours nous nous élevons nos voix contre une discrimination face aux droits internationaux du peuple palestinien. C’est la raison de notre présence aux différentes manifestations qui ont eu lieu sur Paris et celle qui aura lieu samedi 03 janvier.

Tzipi Livni est à Paris et on annonce Nicolas Sarkozy en Cisjordanie bientôt. Vous en attendez quelque chose?

Notre première exigence politique est que l’on reconnaisse en France une véritable discrimination et qu’elle soit sévèrement sanctionnée, de même nous exigeons des élus et du gouvernement qu’ils commencent par avoir le courage, ou plutôt la volonté politique, d’énoncer certaines vérités d’évidence concernant la question palestinienne. La France doit dire clairement que depuis 40 ans, Israël a violé des dizaines de résolutions onusiennes. La France doit dire clairement que la Cisjordanie, Gaza et Jérusalem Est sont sous occupation israélienne depuis plus de 40 ans. La France doit dire clairement que la bande de Gaza subit un blocus qui fait de cette région la plus grande prison à ciel ouvert que l’Histoire n’ait jamais connue. La France doit dire clairement à l’opinion, que c’est Israël qui a violé l’accord de cessez le feu en lançant le 04 novembre, une attaque qui a tué plusieurs personnes.
La visite de la ministre Tzipi Livni dans le contexte actuel nous apparaît comme un pied de nez supplémentaire et une indécence qui je l’avoue me laisse sans voix. Il n’y a bien sûr rien à attendre de cette visite ni de la visite du chef de l'État en Cisjordanie. J’ajouterai même que bien au contraire elles contribuent à encourager l’insolence politique d’Israël. Il y a de quoi décourager certains.
Je tiens à dire qu’il faut continuer de sortir dans la rue. Il s’agit d’un devoir dont nous aurons à répondre devant les Hommes, devant l’Histoire et devant Dieu. Il s’agit par ailleurs d’un droit dont il faut user et abuser quant on sait que dans d’autres pays ces marches sont réprimées avec une violence inouïe.

Des manifs et des manifs c'est bien. Puis que fait-on après ?

Conjointement aux marches et manifestations de rue, il y a un travail d’éveil des consciences, une remise en place de certains fondamentaux qui modifieront notre façon de penser et par là même notre façon d’agir. Ainsi commençons par changer nos habitudes de consommation, la guerre économique a permis à Gandhi, souvenez vous en, de mener sa révolte jusqu’à la victoire. Boycottons, au quotidien, de façon pointue et intransigeante tous les produits Israéliens.
Ensuite souvenons nous que nos bulletins de vote sont notre deuxième arme car ils seront les seuls à pousser les politiques à œuvrer en vue d’une paix juste et durable au Proche Orient.


Pour en savoir plus : www.mouvement-citoyen-diversite.org





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 3 Février 2009 - 11:08 Le silence de la mort


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu