Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

LA TYRANNIE MEDIATIQUE

Rédigé par Rahni Ali | Mercredi 1 Décembre 2004

Trois ans après les attentas du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, force est de constater que les musulmans de France sont de véritables victimes collatérales.

Il ne s'agit plus de démontrer que cet évènement a servi de prétexte de lutte contre le 'terrorisme' dans le monde mais le 11 septembre a surtout été utilisé par nombre de politiciens pour justifier des actions qui auraient suscité un scandale dans d'autres circonstances.



 

Trois ans après les attentas du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, force est de constater que les musulmans de France sont de véritables victimes collatérales.

 

Il ne s'agit plus de démontrer que cet évènement a servi de prétexte de lutte contre le 'terrorisme' dans le monde mais le 11 septembre a surtout été utilisé par nombre de politiciens pour justifier des actions qui auraient suscité un scandale dans d'autres circonstances.

Dans le même esprit, nous assistons depuis cette date à une régression significative des libertés dans les pays 'démocratiques'.

 

La campagne médiatique entreprise par certains 'intellectuels', 'journalistes', 'chercheurs',... à l'encontre des citoyens français de confession musulmane en est l'un des symboles.

Comme l'affirme Thomas Deltombe 'si les commentaires répètent inlassablement que 'l'Islam' est une religion de 'paix', la plupart des reportages font rimer 'Islam' avec 'problème'statistique à l'appui.

Même si les journalistes prennent souvent soin de nous mettre en garde contre les amalgames, il ne cesse de lier l'Islam et les musulmans au 'terrorisme', à 'l'intégrisme' et aux 'agressions'.

 

La virulence de certains discours manipulateurs nourrissant les attitudes émotionnelles engendre la multiplication des actes islamophobes et surtout la création de frontières au sein de la communauté nationale.

C'est dans cet esprit que nous inscrivons la tyrannie médiatique orchestrée contre Tariq Ramadan depuis plus d'un an. Ce dernier a toujours lutté pour que ces 'frontières' soient brisées au profit de lutte commune pour la justice et la solidarité par delà les convictions individuelles ou communautaires.

 

C'est dans ce climat que France 2 vient d'annoncer la programmation d'un reportage de Mohamed Sifaoui consacré à Tariq Ramadan. La télévision Suisse Romande a pourtant déprogrammé ce même reportage il y a quelque semaine pour son manque d'objectivité et sa partialité avérée.

Comment un 'journaliste' réputé proche des éradicateurs algériens qui a témoigné en faveur du général Nezzar, qui est très largement contesté, qui a essuyé un refus auprès de la télévision Suisse peut-il trouver échos auprès d'une chaîne publique comme France 2 qui devrait être un exemple de déontologie ?

 

Nous rappelons donc aux dirigeants de notre chaîne publique que le fait d'entretenir les clivages communautaires, la peur et la haine ne participe pas à la construction positive et émancipatrice de notre société. En programmant ce type de 'pseudo-reportages', qui entretiennent le fantasme et le trouble, vous vous rendez coupable de crispation et de division constituant la véritable menace pour l'avenir de la France.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu