Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

L’expulsion des sans-papiers de la grande Mosquée de Paris

Rédigé par Ramadan Tariq | Vendredi 22 Avril 2005

La presse vient de nous apprendre que des « sans-papiers » avaient été évacués de la Mosquée de Paris à la demande des dirigeants des lieux. A la lecture des articles, il n’est pas possible de savoir qui est directement responsable de cette décision : on nous indique simplement que la présence de ces « sans-papiers» était malvenue le jour de la fête de la naissance du Prophète (al-Mawlid an-Nabawî).



La presse vient de nous apprendre que des « sans-papiers » avaient été évacués de la Mosquée de Paris à la demande des dirigeants des lieux. A la lecture des articles, il n’est pas possible de savoir qui est directement responsable de cette décision : on nous indique simplement que la présence de ces « sans-papiers» était malvenue le jour de la fête de la naissance du Prophète (al-Mawlid an-Nabawî).

 

J’aimerais ici exprimer ma consternation à la lecture de cette information. La mosquée est un espace d’accueil et de sécurité et lorsque l’on sait ce que vivent les sans-papiers dans nos sociétés, et notamment en France, on ne peut que les accueillir, les écouter et associer notre voix à la leur pour que les autorités prennent les décisions qui conviennent pour respecter la dignité des femmes et des hommes sans statut légal.

 

Il est choquant que l’on ait fait appel à la police pour évacuer l’espace de la mosquée sous le prétexte très étrange qu’il s’agissait d’un jour de fête pour les musulmans.

 

La fête de la naissance du Prophète de l’islam marque la naissance d’un homme dont le message et l’exemple sont entièrement nourris par la tradition de l’accueil, de l’écoute, du respect et de l’exigence de justice. En ce jour de fête, la fidélité à ce message eut été l’accueil et la reconnaissance d’une cause que les autorités françaises doivent entendre. On ne peut pas traiter ainsi des femmes et des hommes en leur déniant le droit élémentaire, et non négociable, à posséder un statut de droit et à voir sa dignité d’être humain reconnue et respectée. Tous les fidèles qui, en ce jour, étaient venus à la mosquée se souvenir du Prophète de l’islam auraient dû entendre que lui être fidèle aujourd’hui c’est porter avec sa conscience et son cœur le combat légitime des sans-papiers, de tous les « sans » et des démunis de notre époque.

 

C’est cela être un citoyen français responsable, c’est cela être un Français de confession musulmane ; c’est cela être un musulman digne du message de spiritualité et de justice de l’islam.

 

Cette information est choquante et j’espère que les responsables de la mosquée de Paris sauront à l’avenir faire la part des choses : expulser des sans-papiers pour accueillir des musulmans, c’est rompre avec le message social de l’islam. Il fallait accueillir les sans-papiers et les musulmans… et que ces derniers soient et deviennent les meilleurs avocats des premiers.  Espérons que ce message soit entendu… in shâ’ Allah.

 





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu