Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'énorme bourde d'un évêque qui hésitait à qualifier la pédophilie de « péché »

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 7 Avril 2016



L’évêque de Pontoise, Mgr Stanislas Lalanne.
L’évêque de Pontoise, Mgr Stanislas Lalanne.
L’évêque de Pontoise, Mgr Stanislas Lalanne, a créé un tollé mardi 5 avril en hésitant à qualifier la pédophilie de « péché ». « La pédophilie est un mal. Est-ce que c'est de l'ordre du péché ? Ça, je ne saurai pas dire, c'est différent pour chaque personne », avait-il déclaré sur le réseau de radios chrétiennes RCF.

Cette déclaration a obligé la Conférence des évêques de France (CEF) à réagir, mercredi soir, dans un communiqué dans lequel Mgr Stanislas Lalanne a dû faire de nouvelles précisions. « La pédophilie, dans tous les cas, est un péché objectivement grave », citant l’ex-pape Benoît XVI qui en parlait comme d’un « crime atroce qui offense Dieu et blesse la dignité de la personne humaine créée à son image ».

« La question difficile qui se pose pour chaque cas, c’est le degré de conscience et donc de responsabilité de celui qui commet des actes aussi atroces. Dans tous les cas, l’acte est gravement condamnable. C’est une faute qui doit être sanctionnée car l’on ne peut jamais laisser faire ce qui blesse aussi profondément et aussi durablement un enfant », a-t-il ajouté.

Depuis plusieurs semaines, l'Eglise catholique est empêtrée dans le scandale de prêtres catholiques qui ont commis des actes pédophiles. Le cardinal Philippe Barbarin, un des principaux ecclésiastiques dans la tourmente, est visé par plusieurs plaintes de victimes qui l’accusent d’avoir couvert des prêtres.




Loading














Recevez le meilleur de l'actu