Connectez-vous S'inscrire






Société

L'égalité des chances pour lutter contre la crise

| Lundi 2 Mars 2009

Yazid Sabeg, Commissaire à la Diversité et à l'Egalité des Chances, a dévoilé, jeudi dernier, une partie des mesures qu'il entend mettre en place pour lutter contre les discriminations sur le marché du travail, favoriser la formation professionnelle et ainsi, selon lui, préparer la France à la relance.



L'égalité des chances pour lutter contre la crise
« Il y a urgence à prendre des mesures de fond, la flambée des chiffres du chômage le confirme » insistait Yazid Sabeg, jeudi 26 février, à propos des actions qu’il entend mener pour lutter contre les discriminations et promouvoir la diversité dans l’entreprise. Le Commissaire à la Diversité et à l’Egalité des Chances à présenté à l’AFP une partie des mesures qu’il devrait annoncer le 21 mars prochain, lors de la journée de la diversité.


Interrogé par l’AFP, Yazid Sabeg a levé le voile sur quelques-unes de ses propositions, qui devraient être « reprises dans un texte d’initiative parlementaire ». Il propose d’emblée de mesurer la diversité pour pouvoir lutter efficacement contre les discriminations. Pour cela, il confiera le soin de cette mission « à une commission présidée par François Héran, directeur général de l'Institut national des études démographiques (Ined) ».


Le commissaire, nommé en décembre dernier par Nicolas Sarkozy, fervent défenseur de la " discrimination positive" souhaite élargir la pratique du CV anonyme, mais « sans coercition », souligne-t-il. Une centaine d’entreprises ont déjà été sollicitées à ce sujet.


Même chose pour le label "diversité", annoncé en décembre par le chef de l'Etat et attribué aux entreprises qui œuvrent contre les discriminations. M. Sabeg souhaite son élrgissement à de nombreuses sociétés. Selon lui, «la diversité est aussi un enjeu de la négociation collective», il estime que ce label, «dont toutes les conditions de transparence seront garanties», devra « comporter l'obligation de publier dans le bilan social des entreprises l'ensemble des progrès réalisés en matière de diversité».


Dans le registre des mesures à portée générale, Yazid Sabeg veut démocratiser l’accès à la formation et aux filières courtes car selon lui, « notre système d’éducation et de formation ne fournit pas les compétences dont on a besoin ». Il veut demander à ce que 5% des effectifs des entreprises soient réservés à l’alternance. Ce dispositif sera, selon lui, « incitatif et coercitif », soulignant que les mesures touchant à l'éducation et à la formation seront des « mesures de droit commun qui concerneront tous les jeunes Français ».


En ce qui concerne les « jeunes des quartiers », Yazid Sabeg préconise une meilleure orientation par l’amélioration « du système d’information et de recrutement » et « la professionnalisation des missions locales » afin de « bien articuler le monde de l’éducation et de la formation ».
Le commissaire espère ainsi préparer la France à la relance économique malgré son « retard accumulé en matière de diversité », qu’il a une nouvelle fois pointé. Ainsi, « lorsqu'il y aura la reprise, toutes les politiques publiques de formation et d'emploi » seront « prêtes et que les discriminations soient levées » envisage-t-il.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu