Connectez-vous S'inscrire






Votre revue de presse

L'économie halal à l'heure de la globalisation

Rédigé par lila13@hotmail.co.uk | Mardi 16 Juin 2009

L'économie halal a largement dépassé les frontières traditionnelles de la boucherie. Aujourd'hui, les entreprises appliquent des règles coraniques à presque tout, des parfums aux hôtels en passant par les logements et les vitamines, écrit le magazine américain « Time ».



Pour le seul marché de l'alimentation, il s'agit d'un chiffre d'affaires de 632 milliards de dollars par an, soit environ 16 % de l'industrie agroalimentaire mondiale. Si l'on ajoute tous les différents secteurs liés à l'observation des règles du Coran, l'économie halal pèse plus de 1.000 milliards de dollars, estime Time.

« L'une des raisons de cette émergence est que les 1,6 milliard de musulmans à travers le monde sont plus jeunes et, dans quelques régions, plus riches que jamais. » Des multinationales comme Tesco, McDonald's ou Nestlé ont développé leurs produits pour ce marché et contrôlent quelque 90 % de ce secteur dans l'agroalimentaire.

Les gouvernements des pays asiatiques, et du Moyen-Orient, ne sont pas en reste en investissant massivement dans des « plates-formes halal » afin de développer des centres de production et de logistique. La concurrence accrue est aussi en train de modifier la carte. Ainsi la plupart des poulets vendus en Arabie saoudite sont élevés au Brésil. Des délégations d'Iran et de Malaisie se sont rendues récemment en Australie, où sont situés d'importants abattoirs d'agneau. Même les Pays-Bas ont construit des entrepôts spéciaux.

Et la crise dans tout cela ? « Vous n'avez pas besoin d'un sac Gucci mais on a toujours besoin d'un hamburger », affirme à Time le directeur du Halal Journal de Kuala Lumpur.

LesEchos.fr




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Mai 2011 - 20:37 Yusuf Islam (Cat Stevens) à Paris Bercy


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu