Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

L'assaut à la prison de Jéricho est un scandale

Luisa Morgantini, présidente de la Commission Développement au Parlement Européen

Rédigé par Luisa Morgantini | Samedi 18 Mars 2006



Bruxelles, 14 mars 2006

L’escalade de violences à laquelle nous assistons aujourd’hui avec l’assaut à la prison de Jéricho par l’armée israélienne est scandaleuse. Israël continue à faire usage de la force de façon cynique et brutale pour entrer dans les Territoires palestiniens, pour tuer, pour brutaliser, violer tout mode de légalité. Cette fois l’armée israélienne n’a même pas l’excuse de répondre à un attentat. Ce qui émerge de l’attitude d’Israël n’est qu’une logique de vengeance impitoyable et cruelle et de domination coloniale des plus brutales ». C’est ce qu’a déclaré Luisa Morgantini, députée indépendante de Rifondazione Comunista, et Présidente de la Commission développement au Parlement européen, à propos de l’assaut, toujours en cours, de la prison de Jéricho par l’armée israélienne, pour obtenir la remise de certains prisonniers palestiniens détenus dans la prison et sous la tutelle de gardes étasuniens et britanniques.

« Étasuniens et britanniques doivent assumer la responsabilité de leurs actes. La décision d’abandonner la prison de Jéricho est une violation grave des engagements pris et rappelle le rôle de Sharon dans le massacre de Sabra et Chatila ». Les accords de 2002 assignaient , en fait, le contrôle de Ahmed Saada, leader du Front Populaire de Libération de la Palestine (Fplp) et d’autres miliciens condamnés pour le meurtre du ministre israélien Rehavam Ze’evi, en 2001, à des gardes internationaux. « Cet acte fait preuve d’une grave irresponsabilité de la part des États-Unis et de la Grande-Bretagne. Une responsabilité qui risque de faire de la Palestine ce qu’est l’Irak, qui augmente et fomente la spirale des violences dans la région. Les scènes où l’on voit les palestiniens contraints de sortir à moitié nus et bras en l’air rappellent d’autres scènes terribles. Le gouvernement israélien ne peut pas rester impuni, il mériterait l’interruption des rapports diplomatiques et sa suspension de toute Institution internationale.

Il est intolérable que le Peuple Palestinien soit obligé de supporter une telle arrogance de la part d’Israël, un oubli quasi-total et un abandon de la part de la Communauté internationale. De même que l’on doit condamner les ripostes violentes et les enlèvements de citoyens internationaux de la part des Palestiniens, l’Europe et tout le Quartette doivent aussi, de la même manière, et une fois pour toutes, sommer Israël de mettre fin immédiatement à l’assaut de la prison de Jéricho, d’en finir avec l’occupation militaire et avec cette logique de vengeance, et de s’en tenir au respect de la légalité internationale ».

Pour toute information
Bureau de Luisa Morgantini : Tél. : 00 32 2 284 5151 ou 00 32 4 847 14 862
Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu