Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

L'art islamique retrouve une place de choix au Louvre

Rédigé par Anissa Ammoura | Mercredi 13 Août 2008

Après la première pierre - symbolique - posée au début de l'été, les travaux du département d'art islamique du Louvre débuteront en septembre. Enteriné depuis 2003 par Jacques Chirac, officialisé par Nicolas Sarkozy, ce nouvel espace consacré à l'art islamique ouvrira ses portes fin 2010. " L'occasion pour les français et tous les visiteurs du Louvre de voir que l'islam, c'est le progrès, la science, la finesse, la modernité et que le fanatisme au nom de l'islam est un dévoiement de l'islam " avait estimé le chef de l'Etat lors de son inauguration au début de l'été.



L'art islamique retrouve une place de choix au Louvre
« L'islam a porté l'une des plus anciennes et plus prestigieuses civilisations dans le monde. Avec l’islam, nos prédécesseurs étaient bien en avance sur le monde. Il n'y a aucune raison que ce qui a été le cas il y a des siècles, ne soit pas le cas pour les siècles qui viennent » avait déclaré Nicolas Sarkozy le 16 juillet dernier à l’occasion de l’inauguration du département d’art islamique du Louvre et de la pose de la première pierre. Les travaux de construction du 8ème département du célèbre musée doivent démarrer en septembre. Ce nouvel espace se situera dans la Cour Visconti, dernier espace disponible du Louvre, non loin des trésors les plus visités des lieux, comme La Joconde ou encore La Vénus de Milo. Le projet a été conçu par deux architectes, l’italien Mario Bellini, le français, Rudy Ricciotti, en association avec le muséographe Renaud Piérard. D'une superficie de 6.545 m2 sur trois niveaux, les salles d'art islamique seront organisées sur trois niveaux Le tout sera recouvert « voile lumineux, nuage ou tapis volant dans l’esprit de la poétique de l’Islam » selon le musée. Mais il faudra attendre décembre 2010 pour découvrir cet espace. Le département s’appuiera en partie sur la collection du musée du Louvre, riche de quelques 100 000 pièces et complétée par un important dépôt de 3400 œuvres du musée des Arts décoratifs. Au final, une sélection de plus de deux mille œuvres issues des terres d'Islam couvrant une période de plus de 1300 ans y seront exposées. Selon le Louvre, il couvrira tout le champ culturel de l’Islam dans toute son ampleur géographique, de l’Espagne jusqu’à l’Inde, et du VIIème au XIXème siècle.

Contribution de l'Islam à l'humanité

« C'est l'occasion pour les Français et tous les visiteurs du Louvre de voir que l'islam, c'est le progrès, la science, la finesse, la modernité et que le fanatisme au nom de l'islam est un dévoiement de l'islam » indiquait le chef de l’Etat à l’inauguration au début de l’été. Le prince saoudien Alwaleed Bin Talal, le principal mécène, également présent lors de la pose de la première pierre a déjà donné 17 millions d’euros pour la construction des salles. La contribution de l'Etat devrait s'élèver à vingt millions d'euros pour les travaux. Celui-ci s’était déclaré « heureux » de voir la France donner « aux musulmans la possibilité de présenter une partie de leur patrimoine culturel dans les salles prestigieuses du plus célèbre musée français ». Mais la genèse de ce projet remonte à la présidence de Jacques Chirac qui souhaitait dès 2003 la création de nouveaux espaces pour accueillir la collection d’art islamique. Le décret du 1er aout 2003 entérinait son souhait qui allait permettre selon le musée du Louvre le « redéploiement des collections dans des espaces dignes de leur richesse et de leur diversité ». Pour la prédécesseur de Nicolas Sarkozy, il s’agissait avec ce département de « conforter la vocation universelle de cette prestigieuse institution afin qu’elle puisse mieux faire connaître à son très vaste public la contribution exceptionnelle des civilisations de l’Islam à l’histoire de l’humanité ». Rendez-vous pris dans deux ans.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu