Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L’UOIF taxée d’extrémiste par le rabbin de Lille

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 6 Juin 2014



Les propos tenus le 3 juin par Élie Dahan, le rabbin de Lille, ont fait bondir Amar Lasfar, le président de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF).

Réagissant à l’arrestation de Mehdi Nemmouche, Élie Dahan avait clairement pointé du doigt la responsabilité de l’UOIF dans la radicalisation de certains jeunes musulmans. « Le problème germe d’abord dans les cités et certaines mosquées », a-t-il dit à La Voix du Nord, avant d’ajouter que « dans le Nord, c’est l’UOIF, et donc les extrémistes, qui dirige la plupart des mosquées. ».

La réponse de la fédération musulmane n’a pas tardé. « Nous réfutons et nous dénonçons avec la plus grande vigueur cet amalgame fait aux musulmans, aux mosquées et à l’UOIF qui ne compte comme mosquées membres de sa fédération que trois mosquées parmi 103 répertoriées par le Conseil Français du Culte Musulman », écrit dès le lendemain Amar Lasfar dans un communiqué de La ligue du Nord qu’il dirige.

« Les propos infondés et diffamatoires du Rabbin de Lille sont irresponsables et mettent en danger le vivre ensemble et le dialogue religieux mené avec les rabbins de France par l’UOIF à travers l’Association des Imams de France et qui a toujours été constructif et exemplaire notamment dans notre région », fustige encore le recteur de la mosquée de Lille-Sud.

Il rappelle, que « les présidents et les imams des mosquées du Nord et de la France, conformément à leur croyance musulmane, ont condamné et condamnent toujours avec foi toute forme de discrimination et d’antisémitisme et ont appelé de leur vœux à l’unité nationale entre les citoyens ».

« Nous appelons le Rabbin de Lille, les responsables de la communauté juive dans le Nord a faire preuve de sérénité dans ces moments difficiles où plus que jamais nous devons consolider les liens de fraternité entre toutes les composantes de notre société », ajoute Amar Lasfar, qui sollicite une rencontre avec les représentants de la communauté juive de Lille et réclamer un mea-culpa du rabbin de Lille, nécessaire pour ne pas nourrir des amalgames éhontés.

Lire aussi :
Des milliers de musulmans rassemblés à Lille et Montpellier
Égypte : l'UOIF dénonce les condamnations à mort de citoyens




Loading














Recevez le meilleur de l'actu