Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'UA parvient à un compromis

| Mercredi 4 Juillet 2007



Les dirigeants réunis au sommet de l'Union africaine (UA) à Accra au Ghana se sont engagés à accélérer l'intégration économique et politique de leur continent afin de poursuivre l'objectif de l'avènement d'Etats-Unis d'Afrique et sont convenus d'étudier de plus près les moyens d'y parvenir.

Leur décision, annoncée peu avant minuit mardi au terme d'un sommet africain de trois jours à Accra qui a été prolongé d'une demi-journée, marque un relatif échec pour au moins deux dirigeants, le colonel Kadhafi, numéro un libyen, et le président sénégalais Abdoulaye Wade, qui tous deux prônaient la formation immédiate d'un gouvernement panafricain.

Elle représente néanmoins un compromis qui leur permet de sauver la face après des débats parfois animés entre d'un côté les quelques dirigeants qui veulent mettre sur pied sans attendre un gouvernement continental, et les autres, partisans d'une démarche plus progressive, pas à pas.

Les participants sont convenus de mettre sur pied une commission ministérielle de l'UA chargée d'étudier dans les six mois à venir dans quelle mesure la création d'un Etat africain fédéral s'étendant du Cap au Caire, dirigé par un gouvernement d'union, affecterait les souverainetés nationales et les blocs économiques régionaux déjà en place.

La commission devra examiner une "feuille de route", un calendrier pour l'édification d'Etats-Unis d'Afrique, thème qui figurera dans un rapport présenté au prochain sommet de l'UA en janvier prochain.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu