Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

L’Egypte ou la chape de plomb incontestée par les pays démocratiques

Rédigé par Union des organisations islamiques de France (UOIF) | Mardi 19 Mai 2015



L’Egypte ou la chape de plomb incontestée par les pays démocratiques
Dans un nouveau simulacre de procès collectif, dont des antécédents avaient été qualifiés par l’ONU de « sans précédent dans l’histoire récente », plus de 100 personnes dont le président Morsi et de nombreux dignitaires égyptiens ont été condamnés à la peine capitale.

Amnesty International a estimé que la peine de mort est devenue « l’outil de prédilection des autorités égyptiennes pour éliminer l’opposition politique ».

Une réaction vigoureuse de l’Union européenne et de la France se font attendre, faisant malheureusement croire à la junte militaire égyptienne que l’arbitraire est acceptable.

L’UOIF rappelle avec effroi qu’à la suite de la destitution du président Morsi, plus de 1 400 manifestants et environ 20 000 autres égyptiens avaient été jetés en prison et continuent à subir le pire des sorts.

Depuis, le gouvernement militaire égyptien s’entête à vouloir décimer toute opposition avec des procès arbitraires, sans avocats, et loin de toute justice ou équité.

L’UOIF appelle la France, l’Union européenne ainsi que toutes les organisations de la société civile françaises et européennes, à dénoncer ces condamnations de masse et à mettre tout leur poids pour les faire cesser et pour aider à libérer les victimes de la tyrannie du régime égyptien.

Nous espérons la disparition de ce régime non légitime afin d’entrevoir un avenir meilleur pour les égyptiens car la répression massive et meurtrière ne permettra jamais de taire les opposants ni de garantir un avenir dans la stabilité. Au contraire, elle fera le terreau des opinions et des agissements les plus radicaux.

La Courneuve, le 18 mai 2015,
Union des Organisations Islamiques de France,




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu