Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'Australie abandonne les charges

| Vendredi 27 Juillet 2007



Les accusations de terrorisme pesant sur un médecin indien, arrêté le 2 juillet en Australie dans le cadre de l'enquête sur les tentatives d'attentats de Londres et de Glasgow, ont été abandonnée par les autorités australiennes annonce Damian Bugg, directeur de l'accusation publique.

Le docteur Mohamed Haneef, 27 ans, était inculpé de soutien à une entreprise terroriste pour avoir fourni la carte SIM de son téléphone portable aux auteurs présumés de ces attaques.

Incarcéré depuis son arrestation, il clamait son innocence et avait affirmé aux enquêteurs n'avoir rien su des préparatifs des attaques de la fin juin en Grande-Bretagne.

Il a déclaré qu'il avait tenté à quatre reprises de contacter la police britannique quand il a appris qu'un lien était fait entre ces attentats et la carte SIM de son ancien téléphone.

Bugg était intervenu pour demander un réexamen du dossier du médecin après les nombreuses critiques qui se sont élevées dans la presse, le monde politique et les milieux judiciaires sur le manque de consistance des accusations portées contre le médecin.

"De mon point de vue dans cette affaire, une erreur a été commise", a dit Bugg à la presse à Canberra.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu