Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'Arabie Saoudite nie avoir empêché des pèlerins qataris d'entrer à La Mecque

Rédigé par Imane Youssfi | Lundi 12 Juin 2017



L'Arabie Saoudite nie avoir empêché des pèlerins qataris d'entrer à La Mecque
Il ne fait pas bon d’être Qatari en Arabie Saoudite. Les ressortissants payent les frais d'une grave crise diplomatique entre le Qatar et l’Arabie saoudite, décidée début juin en plein mois du Ramadan.

Selon plusieurs médias qataris dont Al Jazeera, la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH) du Qatar a reçu des plaintes de citoyens affirmant que l’entrée à la Grande Mosquée de La Mecque (Masjid Al-Haram) leur a été refusé. Pour Ali Bin Smaikh al-Marri, président de la CNDH, l'incident constitue une violation du droit de pratiquer les rites religieux lesquels sont garanties par les conventions relatives aux droits de l'homme.

Pourtant, les autorités de La Mecque et de Médine ne demandent généralement pas aux pèlerins leur identité avant d’entrer dans l'enceinte du lieu sacré. En outre, les autorités saoudiennes avaient, dès le début de la crise, garanti le droit aux qataris de faire le petit comme le grand pèlerinage

L'Arabie Saoudite a réfuté, lundi 12 juin, les accusations qui font le tour des les réseaux sociaux depuis dimanche 11 juin, déclarant que tous les pèlerins, y compris qataris, sont accueillis à La Mecque. « Les pèlerins qataris sont dans le cœur de leurs frères saoudiens dès leur entrée dans le royaume et jusqu'à leur départ. Depuis dimanche dernier (4 juin, ndlr), le royaume a reçu 1 633 pèlerins qataris pour accomplir leur omra », a fait savoir la présidence des des deux mosquées saintes de La Mecque et de Médine dans un communiqué, déplorant les « calomnies » à son encontre.

Accusé de soutenir le terrorisme, le Qatar paye le prix fort en terme de relations diplomatiques avec l'Arabie Saoudite mais aussi l’Egypte, le Bahreïn, ou encore les Emirats arabes unis, mais aussi sur le plan économique. Le petit émirat a cependant reçu un soutien affirmé de la Turquie et de l'Iran avec qui elle négocie actuellement son approvisionnement.

Lire aussi :
François Burgat : « Le Qatar paye son soutien au mainstream oppositionnel dans la région »
Le droit au Hajj garanti aux ressortissants du Qatar, interdits en Arabie Saoudite




Loading














Recevez le meilleur de l'actu