Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com

Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss




Sur le vif

L’Algérie fête ses 50 ans d’indépendance

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 5 Juillet 2012



L’Algérie est en fête. Tout le pays vibre pour commémorer comme il se doit les 50 ans d’indépendance du pays, jeudi 5 juillet. Un demi-siècle, jour pour jour, après ce moment historique, les Algériens sont bien décidés à le célébrer comme il se doit.

Dès mercredi soir, le coup d’envoi des festivités a été lancé par le président Abdelaziz Bouteflika à Alger. Un spectacle géant mêlant chansons et danses y a été donné. Un feu d’artifice a également réjoui le public. Dans les autres villes du pays, les Algériens ont été également nombreux à faire la fête comme c’est le cas à Tizi-Ouzou, dans la région de Kabylie, où se déroule actuellement le festival panafricain.

Et la fête ne fait que commencer. Dans tous le pays, des festivités seront organisées tout au long de l’année. Vingt documentaires sur l’indépendance sont en préparation et la télévision et la radio diffusent déjà des programmes spéciaux.
Jeudi soir, un grand concert est prévu au stade du 5-juillet-1962 à Alger. Des chanteurs populaires sont prévus à l’affiche comme Takfarinas. Avant, le chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, est attendu pour déposer au pied du sanctuaire des martyrs une gerbe de fleurs à la mémoire des combattants, morts les armes à la main pour libérer leur pays.

Le pays n’oublie pas qu’il a dû payer le prix fort pour son indépendance. Au moins 400 000 personnes ont perdu la vie-certains avancent le chiffre de 1,5 million- pendant la guerre d’Algérie (1954-1962).
Aujourd’hui, les relations restent tendues avec la France qui n’a pas formulé d’excuses publiques à l’Algérie. En France, une commémoration nationale officielle n’est pas prévue mais des célébrations, conférences et expositions auront lieu un peu partout.
Et Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères devrait se rendre en Algérie les 15 et 16 juillet.

Lire aussi :
Guerre d’Algérie : les 50 ans des accords d’Evian ravivent la bataille des mémoires
50 ans après, Paris commémore le massacre du métro Charonne
17 octobre 1961 : « Une faute politique et morale » de la France envers les Algériens
Une Histoire qui torture : la guerre d’Algérie sur grand écran
17 octobre 1961, une mémoire sélective
50 ans après le 17 octobre, les appels à la reconnaissance se multiplient



La Rédaction


Communiqués officiels | Archives | Culture | Billet | Actualité | Bien-être | Saphirnews.com | Médiacast | Publi-information | Webserie | Sur le vif | Psycho | Débats | Histoire | Revue de presse | vidéos | Services | Communiqué judiciaire


Inscription à la newsletter



Loading





L'actu vue par Yace