Connectez-vous S'inscrire






Archives

Khartoum donne son feu vert

| Samedi 23 Décembre 2006

Vendredi soir, le gouvernement soudanais a donné son feu vert au plan de l'ONU pour tenter de faire face au conflit au Darfour. Un conflit qui a déjà fait 200.000 morts et 2,5 millions de déplacés.



Le conflit a déjà fait 2,5  millions de déplacés
Le conflit a déjà fait 2,5 millions de déplacés

Force de maintien de la paix hybride

Vendredi soir, le gouvernement soudanais a donné son feu vert au plan de l'ONU pour le Darfour.

Le plan prévoit notamment le déploiement d'une force de maintien de la paix dite "hybride", composée à la fois de troupes de l'ONU et de soldats de l'Union africaine (UA).

Le gouvernement de Khartoum a souligné que cette force devra être placée sous commandement unique de l'UA.

Le porte-parole du ministère soudanais des Affaires étrangères, Sadeq al-Magli, a déclaré que le nombre de soldats composant cette force "sera décidée par le commandant et son comité, et nous devons stipuler clairement que la totalité du commandement sera issu de l'Union africaine".

L'ONU a revu à la baisse son plan initial

Une mise au point qui reflète l'opposition exprimée depuis le début par Khartoum au déploiement d'une force de l'ONU de 20.000 casques bleus au Darfour, comme cela avait pourtant été proposé par le Conseil de sécurité de l'ONU.

Pour convaincre finalement le régime soudanais, l'ONU avait revu à la baisse son plan initial qui prévoyait le remplacement des 7.000 soldats de la force de l'UA par ces 20.000 casques bleus. Depuis début novembre, l'ONU plaidait désormais pour le simple renforcement du contingent de casques bleus déjà présent sur place, avec le déploiement de renforts de l'ONU en nombre limité et d'une assistance technique et financière.


Plus de 200 000 personnes sont mortes et 2,5 millions ont été déplacés depuis que les rebelles des ethnies africaines se sont soulevées contre le gouvernement en 2003.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu