Connectez-vous S'inscrire






Psycho

Karima, 40 ans : « Shit, jeux d'argent, coups... Mon mari nous a fait commencer une descente aux enfers »

Rédigé par Fatima Zahra | Vendredi 28 Janvier 2011



Karima, 40 ans : « Shit, jeux d'argent, coups... Mon mari nous a fait commencer une descente aux enfers »
Bonjour,

J’ai trouvé votre site au hasard d’une recherche et je me demande si vous pouvez me donner un éclairage sur ma situation :

J’ai 40 ans, je suis d’origine maghrébine, je suis mariée depuis 15 ans à un homme de mon âge, qui vient du Maroc et nous avons des enfants.

Je me trouve dans une impasse totale, bloquée dans une situation à la fois douloureuse, angoissante et dont je ne vois pas l’issue.

Mon mari a été violent avec moi avant même le mariage (claque, coups, mais rien de grave)... J’ai accepté. Mais, curieusement, le fait qu’il montre des signes de violence me l’a fait envisager comme un mari bien arabe (comme mon père !) et... donc, paradoxalement, c’était rassurant pour moi !

Bref, depuis la violence verbale et physique est restée, par périodes.

Il travaille rarement (il m’a clairement dit que le travail le fatiguait, qu’il était venu en France car il savait que les femmes travaillent et que les frais sont partagés !)... Il a beaucoup de dettes, qu’il ne paie pas (dont une que je dois payer pour lui au Trésor public). Il vit du RSA (car mes revenus sont faibles) et tout l’argent par en fumée (shit) et dans les jeux...

Je ne sais plus quoi faire, car je sens que depuis des mois il ne vit que pour les jeux (il en néglige tout, même ses enfants, même si avant il ne s’en occupait pas plus que ça).

Il ne paie rien pour la maison, ne fait rien : ses journées, c’est dormir jusqu’à 14 ou 15 heures, regarder la télé, fumer du shit, aller au café faire des paris...

Quand il n’a plus d’argent pour son shit ou ses jeux, très vite il est en manque et devient très violent : il cherche n’importe quel prétexte pour me faire une crise.

Je ne sais pas comment faire. Je n’ai pas le droit d’en parler à ma famille sinon, s’il le sait, il va être violent.

Ma question est : comment faire ? Est-ce que je dois lui laisser de l’argent quand il est en manque, pour qu’il s’achète ses cigarettes, son shit, ou fasse des paris, afin de le calmer ?

J’ai oublié de vous dire : il ne veut pas divorcer. Il ne peut pas s’assumer tout seul, malgré son âge, et il serait complètement perdu (il est très vulnérable malgré tout). De plus, comme nous sommes musulmans, pour lui ce serait une grande blessure à son honneur. Et le plus important : si je pars, je sais qu’il serait capable de me rechercher pour me tuer de lui avoir fait ça ou de s’en prendre à ma famille.

Et vivre cachés et couper mes enfants de leur père serait insupportable pour moi.

J’espère que vous pourrez m’aider un peu, car je commence à voir tout en noir, à ne plus avoir envie de rien, même plus sortir au parc... Je crois vraiment que depuis 3 ans il nous a fait commencer une descente aux enfers et que, là, il n’y a plus d’issue.

Karima

Fatima Zahra, psychothérapeute

Karima,

Je vous livre ma première impression à la lecture de votre témoignage : une mère désespérée face à son fils adolescent, qui lui en fait voir de toutes les couleurs et qui, jour après jour, devient ingérable.

Jusqu’où cette mère peut-elle supporter les frasques de son ado en crise ? Quelles sont ses limites ?
Ou alors a-t-elle déjà baissé les bras et laissé l’ado prendre les commandes puisqu’il menace de tout casser si l’entourage ne cède pas à ses caprices ?…

Certes, ici, il s’agit non pas de votre fils mais bel et bien de votre mari. Mais la question des limites se pose de la même façon.

Vous écrivez : « Il a été violent avec moi…claques, coups mais rien de grave… » Selon vous, et je vous invite à vous poser sincèrement la question : à quel moment cela devient grave quand il y a de la violence dans un couple ?

A un moment, vous mettez en parallèle la violence de votre père et celle de votre mari : en quoi la violence d’un homme vous rassure-t-elle ?

Dans vos représentations, l’homme arabe est-il forcément un homme violent ?

Vous parlez aussi de l’honneur d’un homme musulman qui ne supporterait pas le divorce mais ce même honneur l’autoriserait-il à vivre à vos crochets ? A mettre sa famille en danger ?

Enfin, vous avouez que vous n’en pouvez plus et, paradoxalement, vous demandez une solution pour pouvoir tenir encore. Tenir jusqu’où ?

Je vous invite à vous poser le plus sincèrement possible la question de savoir jusqu’où vous vous sentez capable de tenir dans cette situation. Et d’envisager honnêtement tous les risques pour vous-même et vos enfants.

Je vous invite également à vous demander comment vous pourriez faire les choses autrement que selon vos manières habituelles.

Une dernière question : est-ce ainsi que vous aviez rêvé votre vie amoureuse quand vous étiez adolescente ?

Essayez de retrouver ce rêve !




La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme » , mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com





Loading














Recevez le meilleur de l'actu