Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

'Jamais la distance n’a été aussi grande entre les mots de leurs discours républicains'

Rédigé par Benabdallah SOUFARI, Président du CRCM Alsace | Vendredi 18 Mai 2007

Jamais le dialogue n’a été aussi difficile pour les dirigeants, démocratiquement élus du CRCM d’Alsace, qu’avec les deux principaux dirigeants de la municipalité de la Ville de STRASBOURG.

Jamais la distance n’a été aussi grande entre les mots de leurs discours républicains et sa pratique vis-à-vis des musulmans d’Alsace que nous représentons dans une Institution reconnue par les plus hautes autorités de la République.



De quoi s’agit-il ?

Depuis 9 mois, à maintes reprises et par écrit, nous avons demandé à rencontrer Monsieur GROSSMANN- Maire délégué à la C.U.S – pour obtenir des précisions sur la transparence administrative et financière relative à la construction de la mosquée de STRASBOURG .

Nous n’avons, jusqu’à ce jour, obtenu aucune date de rendez-vous avec l’un deux principaux responsables de la ville de STRASBOURG.

Dans ce dossier, la municipalité de STRASBOURG n’a pas respecté les règles et les traditions républicaines de l’Etat qui n’a pas vocation à désigner des personnalités, et encore moins des sociétés relevant du droit commercial, pour contrôler les lieux de culte musulmans.

Toutes les tentatives en ce sens ont été perçues, et ce à juste titre, comme attentatoire au libre exercice des cultes par les musulmans qui sont profondément attachés à la neutralité confessionnelle de l’Etat.

Soucieux d’assurer la légitimité de l’Association qui doit gérer et administrer la Mosquée de Strasbourg au profit de tous les musulmans,

Soucieux de mettre fin aux manœuvres politiques à finalités partisanes qui prennent le pas dans ce projet sur les véritables attentes de notre communauté,

Soucieux du respect des récentes décisions de plusieurs tribunaux administratifs, relatives notamment au partage entre les activités cultuelles et celles d’une autre nature qui ne doivent pas souffrir la confusion, sous peine de voir la décision de financement public annulée devant les juridictions administratives.

Soucieux d’être reconnus par les élus de la ville de STRASBOURG comme musulmans intégrés dans cette idée française, démocratique, républicaine et laïque, fortement défendue durant la récente campagne électorale des « Présidentielles 2007 »,

Soucieux enfin d’éviter toute procédure administrative pour clarifier le financement, la gestion et l’administration de la future Mosquée de STRASBOURG,

Nous demandons publiquement à Madame Keller et /ou à Monsieur GROSSMAN de nous recevoir, en leurs qualités respectives de maire et maire délégué de la Communauté Urbaine de STRASBOURG, afin d’engager rapidement un dialogue sérieux sur la transparence administrative et financière qui a motivé les délibérations municipales relatives à la réalisation du projet de construction de la Mosquée de STRASBOURG








Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu