Connectez-vous S'inscrire






Archives

Israël sanctionne la démocratie

| Lundi 20 Février 2006

Le nouveau Conseil législatif palestinien s’est réuni pour la première fois ce samedi 18 février. Pour Israël désormais, l’Autorité palestinienne est une autorité « terroriste », et c’est en partant de ce constat que le premier ministre israélien par intérim a décidé de cesser de transférer aux Palestiniens les droits de douane et autres taxes. Dans le même temps, le mouvement Hamas a choisi sa tête de liste, Ismail Haniyeh, pour occuper le poste de premier ministre. Reste à Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, à entériner ce choix.



Ismail Haniyeh
Ismail Haniyeh
Le nouveau Conseil législatif palestinien issu des législatives du 25 janvier dernier, qui ont vu la victoire écrasante du mouvement Hamas, s’est réuni et a été inauguré ce week-end. Dimanche, le député Salah al Bardaouil indiquait que le Hamas avait désigné Ismail Haniyeh, tête de liste durant les législatives « comme candidat pour le poste de premier ministre ». C’est le président Mahmoud Abbas qui devra entériner ce choix et par la même, demander à M. Haniyeh de former le futur gouvernement. Pour ce faire, le président de l’Autorité palestinienne doit se rendre ce lundi à Gaza afin de rencontrer les dirigeants du Hamas.

Pour Ehoud Olmert, premier ministre israélien par intérim, désormais, « l'Autorité palestinienne est devenue de facto une Autorité terroriste ». Conséquence : le chef du gouvernement israélien a décrété le gel des transferts d’argent à l’Autorité palestinienne. Mahmoud Abbas s’inquiète et dénonce l’avènement d’une « grave crise financière ». « La pression a commencé il y a près d'un mois et l'Autorité fait face à une grave crise financière » a-t-il déclaré, ajoutant : « Nous espérons que nous pourrons surmonter cette crise au mois par mois ». Dans le même temps, les Etats-Unis ont demandé à l’Autorité palestinienne la restitution de près de 50 millions de dollars. Les fonds gelés par Israël représenteraient près de 30% du budget palestinien.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu