Connectez-vous S'inscrire






Archives

Israël prévoit de construire 790 maisons supplémentaires en Cisjordanie

| Mercredi 6 Septembre 2006

Le gouvernement israélien se disait être prêt à reprendre les négociations avec les palestiniens en vue d’un accord de paix. Roni Bar-On, ministre israélien de l'Intérieur, a même affirmé mardi que le gouvernement hébreu n'avait pas complètement abandonné son projet de retrait de l'essentiel du territoire palestinien de Cisjordanie. Israël prévoit pourtant de construire 790 nouveaux logements dans deux implantations non loin de Jérusalem.



La Cisjordanie en janvier 2006. En vert les territoires laissés aux Palestiniens, en jaune Israel. Les  triangles rouges sont les colonies.
La Cisjordanie en janvier 2006. En vert les territoires laissés aux Palestiniens, en jaune Israel. Les triangles rouges sont les colonies.

Le plan de retrait des colonies

Roni Bar-On, le ministre de l’intérieur israélien a affirmé ce mardi que le plan de retrait des colonies de Cisjordanie « n'est pas mort, il est reporté », cependant « Il ne constitue pas une priorité actuellement. Ce plan a été remisé. »

En parallèle, l'Administration foncière israélienne, une agence gouvernementale, a diffusé un appel d'offres pour la construction de 790 nouveaux logements à Maaleh Adoumim et à Beitar Ilit, deux colonies israéliennes dans la banlieue est de Jérusalem. Plus de 60.000 personnes vivent dans ces deux implantations. Le porte-parole du ministère, Kobi Bleich, a confirmé que ce projet était le plus important mené par le nouveau gouvernement, élu le 4 mai sur un programme prévoyant le retrait de la plupart des implantations situées dans le territoire palestinien. Ces expansions étaient apparemment prévues depuis plus de dix ans et ont obtenu le feu vert du ministère de la Défense il y a plusieurs mois. Selon Kobi Bleich, 342 maisons à Betar Illit et 348 à Maalé Adoumim pourraient être construites d'ici trois ans.

Le Premier ministre israélien, lors de son élection le 4 mai, avait pourtant prévue un plan de désengagement partiel de Cisjordanie. Malgré ses appels à un retrait, Ehoud Olmert a exprimé sa volonté de conserver les principales colonies dans le cadre d'un futur accord de paix avec les Palestiniens. De plus, non seulement la Cour internationale de justice jugent illégales toutes les colonies juives en territoire occupé ainsi que la construction du mur de séparation, ce que conteste Israël, mais la « feuille de route » stipulait clairement l’obligation d’arrêter les extensions de colonies dans le territoire palestinien. Aujourd’hui, 240.000 colons juifs et 2,4 millions de Palestiniens vivent en Cisjordanie.


Un dialogue impossible

Le Premier ministre israélien Ehoud Olmert a fait savoir lundi qu'Israël devait reprendre les négociations avec les Palestiniens. « Nous n'avons pas de problème plus urgent que celui des Palestiniens », a-t-il déclaré lors d'une réunion de la commission parlementaire des Affaires étrangères et de la Défense.

Aucun contact officiel entre l'Etat hébreu et l'Autorité palestinienne n’a eu lieu ces derniers mois. Depuis la victoire du Hamas aux élections de janvier, les pourparlers de paix ont été complètement gelés. De plus, le gouvernement Hamas se trouve complètement paralysé par l’enfermement de la majorité de ses parlementaires ainsi que celui du chef du parlement.

Enfin, les violences sont quotidiennes dans les territoires. Du 1er au 21 août 2006, 57 palestiniens ont été tués et 126 blessés par les soldats israéliens en Cisjordanie et à Gaza.
Simplement entre le 15 et le 21 août, 134 opérations militaires israéliennes ont eu lieu dans les territoires palestiniens, 175 incursions et 99 personnes arrêtés.

Depuis le sommet de Sham El Sheikh en février 2005, les soldats ont ouvert le feu sur les palestiniens à 5351 reprises, tuant 572 personnes et en blessant 2955. Le nombre des personnes arrêtées depuis cette date se montent à 8 034. Il est difficile d’imaginer comment un dialogue peut être instauré dans ces conditions.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu