Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Israël accélère la construction d’un mur souterrain autour de Gaza

Rédigé par | Jeudi 10 Août 2017



Israël accélère la construction d’un mur souterrain autour de Gaza
Israël entend achever d'ici 2019 la construction d’un mur souterrain autour de Gaza. « Nous allons accélérer la construction de cet obstacle. Notre espérons que cette construction sera achevée d'ici deux ans », a déclaré, mercredi 9 août, le général Eyal Zamir, commandant israélien de la région militaire sud, lors d'une audioconférence.

En réaction à la victoire du Hamas en 2007 qui depuis, gère l’enclave palestinienne, lsraël a instauré un blocus aérien, maritime et terrestre. Lors de l'offensive lancée par Israël en 2014, une trentaine de tunnels souterrains avaient été détruits. Mais les autorités israéliennes veulent désormais plus loin et construire un mur souterrain fait de béton et de capteurs qui s’étendra sur les 64 km de la frontière entre la bande de Gaza et Israël.

Le chantier est déjà en cours et emploie un millier de travailleurs. La clôture de sécurité qui entoure aujourd’hui l’enclave palestinienne va être relevée à 6 mètres de hauteur. Le coût total de l’opération s’élève à 3 milliards de shekels, soit 710 millions d’euros.

Yoav Galant, ministre de la Construction, a déclaré à la radio qu’il espère que « le Hamas ne s'attaquera pas (à ce chantier) bien qu'il considère ces tunnels comme un outil stratégique contre Israël ». Selon lui, « le fait que cet ouvrage se situe sur notre territoire souverain ôte toute justification à des attaques contre ceux qui y travaillent ».

Le général Eyal Zamir a lancé une mise en garde contre les autorités de la bande de Gaza : « Le Hamas creuse des tunnels sous des habitations civiles dans la bande de Gaza et sera tenu pour responsable si nous devons attaquer ces cibles », habitations considérées alors par l'occupant comme « des cibles militaires légitimes ».

Israël envisage aussi d'étendre la barrière souterraine le long de la frontière avec Gaza, sur la frontière égyptienne avec le Sinaï, pour contrer toute éventuelle menace des groupuscules liés à l'Etat islamique (EI) - qui n'a jusque là pas menacé l'Etat hébreu - mais surtourt fermer les tunnels qui lient l'Egypte à l'enclave palestinienne. D’après des médias israéliens, une « barrière maritime », matérialisée par un quai doté de capteurs situé à la frontière avec Gaza, est envisagée.

Lire aussi :
Le Chanteur de Gaza : une voix d'or pour porter haut l’espoir des Palestiniens
Pourquoi l'économie de la bande de Gaza s'est dégradée en 2015
Dix ans du blocus à Gaza : insupportable !
Récit des voyages manqués d’un professeur de français bloqué à Gaza





Loading














Recevez le meilleur de l'actu