Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Islamophobie : procès gagné pour le salarié suspendu pour avoir salué en arabe

Rédigé par La Rédaction | Mardi 30 Décembre 2014



Victoire pour Sofiane M., agent de sureté aéroportuaire suspendu en novembre 2013 pour avoir salué ses collègues en arabe. Le tribunal administratif de Nice a condamné le 21 novembre dernier le préfet des Alpes-Maritimes à lui verser 11 263 euros pour réparation du préjudice financier et moral subi, a-t-on appris lundi 29 novembre du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), qui l’a soutenu.

C'est la fin d’un feuilleton judiciaire entamé il y a plus d’un an pour le père de famille. En novembre 2013, Sofiane, barbu, est suspendu une première fois par la préfecture des Alpes-Maritimes pour avoir « défavorablement attiré l’attention sur sa personne ».

Cette décision est annulée par la justice le mois suivant, mais son habilitation est à nouveau retirée quelques jours plus tard, en raison d’une « radicalisation religieuse » supposée, notamment après qu’il ait... salué ses collègues en arabe.

En janvier 2014, Sofiane avait récupère son accréditation pour l’accès en zone réservée aéroportuaire, après la suspension de l’arrêté préfectoral par le tribunal administratif de Nice en janvier 2014. C’est suite à cette deuxième décision de justice favorable envers l’agent de sureté que le CCIF a intenté une nouvelle procédure pour réclamer des « dommages et intérêts ».

« L’islamophobie désormais, coûte cher », note le CCIF, qui se félicite qu’il ne soit « plus possible de s'attaquer, sous l'autel d'une prétendue lutte contre la radicalisation, à des individus qui n'ont qu'un seul souhait : vivre de manière sereine leur citoyenneté dans un pays libre et sous des institutions républicaines qui garantissent leur épanouissement et leur sécurité ».

Lire aussi :
Nice : victoire du salarié suspendu pour avoir salué en arabe
Nice : un agent de sûreté suspendu pour ses salutations en arabe




Loading












Recevez le meilleur de l'actu