Connectez-vous S'inscrire






Cinéma, DVD

« Islam School Welkoum » : quand les musulmans rient d'eux-mêmes

La comédie islamique débarque sur Saphirnews

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Vendredi 29 Mai 2009

La comédie islamique a le vent en poupe. Saphirnews a donc fait le pari de diffuser très bientôt « A part ça tout va bien », la Web-série qui fait de plus en plus parler d’elle sur la Toile. À l’heure où les musulmans font l’objet de méfiance et d’incompréhension en France comme dans d’autres pays européens, faire table rase des clichés à travers l’humour et l’autodérision est tendance.



« Islam School Welkoum » : quand les musulmans rient d'eux-mêmes
Trois jeunes Français, paumés dans leur religion, se cherchent. En quête de savoir sur l’islam, ils se retrouvent au Maroc pour suivre des cours de « remise à niveau » et ainsi devenir de « bons musulmans ». Manque de pot, un prétendu enseignant en sciences religieuses – un escroc local à la barbe et au chapelet ostentatoires – se présente à eux pour leur donner des leçons…
Welkoum à l’Islam School ! Mais, au fait, qui a bien pu dire que les musulmans ne savaient pas rire ?

Après le succès engendré par la sitcom canadienne La Petite Mosquée dans la prairie, voici que la série A part ça tout va bien débarque sur nos écrans… d’ordinateur. La saison 1, intitulée « Islam School, Welkoum », fera très prochainement son entrée sur Saphirnews.

« Islam School Welkoum » : quand les musulmans rient d'eux-mêmes

Abattre les clichés par le rire

Lancé en octobre dernier et porté par l’association Filmoude Afriqua (consacrée à la réalisation de films sur les rapports Nord-Sud), A part ça tout va bien a été créé par le réalisateur Zangro. « Notre collectif traite de la francité, ce que c’est que d’être Français, ce qui nous divise et nous rassemble. On s’est rendu compte que l’islam est au centre de toutes les crispations au sein de notre société. Cette question s’inscrit dans la thématique de la diversité et du vivre-ensemble que nous traitons. On a donc décidé de mettre les pieds dans le plat », explique-t-il par téléphone.

Les quelques courts-métrages, tournés il y a quelques mois et visibles sur le site apartcatoutvabien.com, connaissent déjà un réel succès sur la Toile. Pour preuve, près de 2,5 millions de visites ont été enregistrés toutes vidéos confondues, dont plus de 1 million pour l’épisode intitulé « Les nettoyeurs ». Un buzz qu’a encore du mal à expliquer Zangro.
« Aborder la question des pratiques de l’islam, de façon légère tout en faisant passer des messages sérieux, engendre forcément des débats. On s’attendait à ce que la série suscite pas mal d’interrogations. Mais pas à ce qu’autant de journalistes, même étrangers, s’y intéressent ! ».

Cette fois, le changement de décor pour la saison 1 est probant. Le tournage des épisodes inédits s’est déroulé au Maroc, à Marrakech, afin de coller au plus près à l’histoire. Bien que l’équipe du tournage ait préféré rester discrète pendant son séjour, pour ne pas éveiller de craintes auprès des autorités, elle a très bien été accueillie par la population locale.

« Islam School Welkoum » : quand les musulmans rient d'eux-mêmes

Une série pour tout public

Les réactions sont majoritairement positives. Mais le réalisateur le répète : il ne s’agit pas de rire de la religion musulmane. « On ne peut pas rire de tout. Le rire qui ne fait que dénigrer ou provoquer l’autre ne fait pas avancer le débat. On ne le fait donc pas. Chaque scène a fait l’objet de débats, d’interrogations avec les comédiens. Le travail n’a pas été facile. »

Un débat encouragé par la diversité de l’équipe de travail. « Chacun pratique sa religion à sa manière. Hassan Zahi, un des acteurs (et porteur du projet avec Zangro, ndlr), par exemple, est un musulman pratiquant et avait même refusé au départ de faire partie du projet », fait savoir le réalisateur, lui-même non musulman. À travers la série, certains musulmans se reconnaîtront sans doute « en êtres humains imparfaits. Les musulmans ne font pas qu'un, chacun pratique sa religion selon ce qu'il est dans la vie », conclut-il.

Pour le moment, huit épisodes, qui durent chacun trois à cinq minutes, ont été réalisés. En attendant les premiers résultats, Saphirnews, par l’intermédiaire de Mohammed Colin, son directeur, prévoit déjà un développement, peut être pour le mois de Ramadan. Rien de mieux que de rompre son jeûne avec trois dattes, du lait… et une petite dose de rire. « Qui a dit que les musulmans n’avaient pas d’humour ? » Voyez et jugez-en !

Voir la bande annonce





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 4 Novembre 2016 - 11:00 Swagger : filmer la banlieue avec classe


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu