Connectez-vous S'inscrire






Arts & Scènes

Iran inédit au musée d’Art moderne de Paris

Rédigé par | Mercredi 20 Août 2014



Le récit « La Conférence des oiseaux », du poète iranien Farid al-Dîn Attâr (XIIe s.), est superbement réinterprété par la plasticienne Narmine Sadeg (qui vit et travaille à Paris), avec pour titre d’œuvre « Cabinet d’enquête sur les trajectoires déviées ».
Le récit « La Conférence des oiseaux », du poète iranien Farid al-Dîn Attâr (XIIe s.), est superbement réinterprété par la plasticienne Narmine Sadeg (qui vit et travaille à Paris), avec pour titre d’œuvre « Cabinet d’enquête sur les trajectoires déviées ».
L’on ne sait pratiquement rien du dynamisme artistique qui a traversé l’Iran ces 50 dernières années, tellement le contexte géopolitique a pris médiatiquement le dessus.

Réparation est faite avec l’exposition « Unedited History – Iran 1960-2014 » au musée d’Art moderne de Paris, découpée en trois étapes clés : « Les années de la modernisation (1960-1978) » ; « Révolution et guerre Iran-Irak (1979-1988) » ; « Enjeux contemporains (1989-2014) ». Conçue davantage comme un parcours-mosaïque qu'en une perspective historique, l’exposition présente plus de 200 œuvres d'une vingtaine d'artistes (peintres, graphistes, illustrateurs, photographes, plasticiens...).

Les affiches de propagande durant la guerre Iran-Irak sont édifiantes et certaines œuvres contemporaines, à la fois ancrées dans la culture perse d’antan et pétries de la noirceur du monde d’aujourd’hui sont d’une beauté bouleversante.


« Unedited History – Iran 1960-2014 » jusqu’au 24 août, au musée d’Art moderne de la ville de Paris





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu