Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Iran: Stéphane Lherbier libre

| Lundi 26 Février 2007



Dimanche, le Français Stéphane Lherbier a été libéré en Iran après quinze mois de détention, une libération dont la France s'est réjouie tout en appelant vivement à ce que l'Allemand Donald Klein, arrêté en même temps que le Français, puisse bénéficier de la même mesure de clémence.

Philippe Douste-Blazy, ministre français des Affaires étrangères, s'est félicité de cette libération rendue possible par une "mesure de grâce" du Guide suprême iranien, Ali Khamenei, tout en relevant devant la presse que Stéphane Lherbier avait effectué "quinze mois de détention sur les dix-mois mois auxquels il avait été condamné".

"Nous avons à plusieurs reprises dit... qu'il fallait le plus vite possible libérer ces deux hommes", a poursuivi le ministre en rappelant que pour les autorités iraniennes, il s'agissait "d'une affaire de droit commun".

M. Lherbier s'est dit "surpris mais content" d'avoir été libéré et a espéré que Donald Klein serait rapidement relâché.

"J'ai appris par les haut-parleurs de la prison que j'étais libre. Je n'y croyais pas, mais le chef de la prison est venu me l'annoncer. Je suis très content, je ne m'attendais pas à cette libération", a-t-il déclaré à l'AFP dans les locaux de l'ambassade de France à Téhéran.

M. Douste-Blazy a souhaité vivement que Donald Klein puisse bénéficier "dans les tout prochains jours" de la même mesure de clémence de la part des autorités iraniennes.

Un porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères a déclaré, peu après l'annonce de la libération de M. Lherbier, que Donald Klein devait être aussi libéré. "Nous avons transmis aujourd'hui au gouvernement iranien une demande claire en ce sens", a dit le porte-parole.

Interpellés dans le Golfe lors d'une partie de pêche le 29 novembre 2005, MM. Lherbier et Klein ont été condamnés à 18 mois de prison pour entrée illégale dans les eaux territoriales iraniennes.

M. Lherbier devrait maintenant rejoindre sa famille à Dubaï, a-t-on indiqué de source diplomatique.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu