Connectez-vous S'inscrire






Société

Inter-Religio, un réseau interuniversitaire européen inédit pour former des acteurs à l'interreligieux

Rédigé par | Vendredi 3 Novembre 2017

A l’initiative du professeur Francis Messmer, l’université de Strasbourg a lancé le projet Inter-Religio, qui propose des formations, des colloques et des publications sur le dialogue interreligieux. Les universités de Heidelberg, de Tübingen et de Fribourg (Allemagne) ainsi que celle de Bâle (Suisse) s’associent également au programme.



Inter-Religio, un réseau interuniversitaire européen inédit pour former des acteurs à l'interreligieux
Faire coexister les religions et les diverses croyances est une tâche difficile à laquelle s’attelle de nombreuses associations et collectifs en France. Aujourd’hui, c’est devenu une science grâce au concours de l’université de Strasbourg, qui a lancé en cette rentrée 2017 le projet Inter-Religio. L’initiative est portée par le professeur Francis Messner, expert en droit des religions, auteur d’un rapport sur la formation des cadres du culte à destination du ministère de l’intérieur.

Inter-Religio se constitue en un réseau européen transfrontalier qui va permettre à des universités françaises, allemandes et suisses (cinq à ce jour) de mettre en commun leurs ressources afin de créer des formations trinationales qui doivent répondre aux enjeux actuels de l’interreligieux.

Une offre de formation novatrice

Autour du projet « Religions et convictions en partage », un diplôme universitaire (DU) intitulé « Connaissances et pratiques de l’interreligieux » est proposé aux professionnels tels des ministres du culte, cadres religieux, aumôniers et enseignants, mais aussi aux acteurs associatifs de l’interreligieux. Le DU inclut des cours de méthodologie universitaire, de connaissances des religions et une approche des pratiques et fondements de l’interreligieux.

Une deuxième formation diplômante est proposée mais cette fois-ci réservée aux titulaires d’une maîtrise en sciences sociales. Il s’agit du master 2 « Interreligieux et société ». Au programme : étude des principes et fondements de l’interreligieux, étude des politiques publiques de l’interreligieux et études comparée des textes fondateurs. Des séminaires de rencontre entre étudiants seront organisés chaque année. Le premier devrait se tenir cet été à Bâle, sur un sujet encore à définir. L'objectif pour cette année 2017-2018 est de recruter 45 étudiants sur les trois sites, puis 60 l'année suivante et enfin 80 pour la saison 2019-2020.

« Grâce à cette nouvelle initiative de coopération transfrontalière, les étudiants pourront, dès 2018, bénéficier d’une offre de formation et de recherche réellement novatrice, s’appuyant sur des approches disciplinaires et champs d’expertise rarement associés, tant les compréhensions de la laïcité divergent d’un pays à l’autre », signalent les porteurs du projet.

Inter-Religio, un réseau interuniversitaire européen inédit pour former des acteurs à l'interreligieux

Des fonds européens en soutien au projet

Un Institut de l’interreligieux franco-germano-suisse est chargé de chapeauter ces formations. Il a également sous sa responsabilité trois groupes de recherche européens. Le premier, porté par l’université de Strasbourg, doit mener une réflexion sur le statut juridique de la théologie dans les universités publiques, sujet qui fait débat en France s'agissant des questions d'islam.

Un deuxième groupe, porté par les universités de Bâle et de Tübingen, réfléchira, en s’appuyant sur les textes fondateurs, à la création d’un enseignement de méthodologie comparative en théologie catholique, protestante, juive et musulmane. Enfin, le troisième groupe se positionnera sur les fondements d’un dialogue interreligieux dans la société actuelle. Des colloques internationaux vont découler des travaux des enseignants-chercheurs à Strasbourg, à Bâle et à Heidelberg courant 2018.

Sont aux commandes de l’institut un conseil scientifique et un comité de suivi. Ce dernier dispose d’une instance consultative dont la mission est de faire remonter les demandes de la base pour enrichir le projet. Une fois par an, des représentants des communautés religieuses, des personnalités politiques des collectivités territoriales, de l’administration, des grandes villes du territoire concernés, ainsi que les représentants des présidents d’universités partenaires concernées par le projet Inter-Religio sont sollicités. Le projet, qui a coûté près de 1,9 million d'euros, a bénéficié du Fonds européen de développement régional (FEDER) à hauteur de 490 000 €.

Lire aussi :
Belgique : ce qu'on sait de l'Institut de promotion des formations sur l’islam
Depuis 2015, le boom des universités délivrant des diplômes de laïcité
Laïcité et interculturalité : où peuvent se former les imams de France ?





Loading














Recevez le meilleur de l'actu