Connectez-vous S'inscrire






Archives

Ingrid Betancourt attendue en France dans la journée

| Vendredi 4 Juillet 2008

Près de deux jours après sa libération après six années dans la jungle colombienne, Ingrid Betancourt a commencé à dévoiler les conditions de sa détention par les Farc, affirmant qu'elle avait subi "l'humiliation, la vexation et la torture". L'ex-otage est par ailleurs attendue dans la journée à Paris.



Mélanie Delloye, Ingrid Betancourt, sa mère, et Lorenzo Delloye
Mélanie Delloye, Ingrid Betancourt, sa mère, et Lorenzo Delloye
Dans un entretien accordé jeudi 3 juillet à la radio Europe 1, Ingrid Betancourt a commencé à lever le voile sur les conditions de sa détention pendant six ans par les Forces armées colombiennes (Farc). Mme Betancourt a ainsi affirmé avoir "eu des chaînes tout le temps, 24 heures sur 24, pendant trois ans" et avoir subi "l'humiliation, la vexation et la torture".

Parlant de "moments très difficiles, fluctuants, de grande crise, de grande dureté", elle a en outre refusé de rentrer plus avant dans les détails des sévices qui lui ont été infligés ainsi qu'à ses compagnons de détention, estimant que "ces détails sordides ne devaient pas être portées à connaissance du public. C'était tellement monstrueux que je pense qu'eux-mêmes étaient dégoûtés."

"La seule chose à dire à ce sujet, c'est le devoir que nous avons chacun de nous surveiller. J'ai senti qu'il y a des tentations à se laisser aller à des comportements démoniaques. Je pense qu'il faut garder une grande spiritualité pour ne pas glisser dans cet abîme", a-t-elle ajouté.

"Lorsque j'ai pris cet hélicoptère et que je me suis élevée au dessus de cette jungle, je me suis dit à moi-même que ces détails sordides ne devaient pas être portés à la connaissance du public", a encore déclaré Ingrid Betancourt, se disant "très surprise" de sa nouvelle popularité.

"J'ai hâte de vous faire partager mon bonheur", a-t-elle lancé peu avant de prendre l'avion pour la France, en compagnie de sa fille Mélanie et de son fils Lorenzo. A son arrivée à Paris, Ingrid Betancourt devrait être accueilli par le président Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni-Sarkozy.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu